Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

HOMMAGE - L'ancien résistant et déporté Charles Gottlieb est mort

samedi 9 mai 2015 à 15:31 Par Jean-Baptiste Marie, France Bleu Azur

Installé à Nice depuis plusieurs années, Charles Gottlieb est décédé le lendemain du 70e anniversaire de l'Armistice du 8 mai 1945. Ancien résistant et déporté juïf à Auschwitz-Birkenau, Charles Gottlieb a accompagné des milliers de collégiens azuréens en Pologne. Il allait inlassablement à la rencontre des jeunes pour leur raconter la barbarie nazie. Charles Gottlieb avait 90 ans.

Charles Gottlieb, ancien résistant et déporté, devant le camp d'Auschwitz en 2008.
Charles Gottlieb, ancien résistant et déporté, devant le camp d'Auschwitz en 2008. © MaxPPP

Pour beaucoup de jeunes azuréens, Charles Gottlieb était comme un troisième grand-père . Un grand-père qui vous raconte des histoires, mais pas n'importe laquelle. Celle de l'horreur humaine, de la barbarie nazie dont il était l'un des rares rescapés.

Charles Gottlieb a 16 ans, en 1941, quand il entre dans la Résistance pour aller combattre "les boches". Avec ses compagnons résistants, il affronte les Allemands dans le maquis auvergnats avant d'atteindre Lyon. "On voulait que la France redevienne la France" expliquait-il en mai 2014 sur France Bleu Azur .

Arrêté le 25 juillet 1944 à Lyon, il passe à l'interrogatoire chez Klaus Barbie . Charles Gottlieb est incarcéré au Fort Monluc avant d'être livré à la Gestapo. "J'ai été arrêté avec mon copain Félix. J'ai subit le suplice de la baignoire, on nous posait des questions. Cela a duré quatre jours."

" Tu vois là bas la fumée, c'est comme ça que tu vas sortir du camp. Ici on rentre par la porte et on sort en fumée."

Charles Gottlieb a été déporté à Auschwitz-Birkeneau, par hasard "Quelqu'un qui était avec nous est sorti du rang. Il a dit : "on n'est pas des résistants, on est des juïfs." Le 11 août 1944, au matin, il est conduit à la gare Perrache de Lyon. Pour commenter ce passage de sa vie, Charles Gottlieb évoquait "la chance". Celle d'avoir été dans l'un des deux seuls convois de la déporation française où les trains étaient composés de wagons voyageurs.

Témoignage de Charles Gottlieb sur France Bleu Azur, le 8 mai 2014, au micro de Laurent Vareille.

Un témoin exceptionnel pour la jeunesse

Charles Gottlieb voulait que les jeunes sachent ce que fut la barbarie nazie. C'est pour cela qu'il a accepté en 2004 d'accompagner les voyages de la mémoire lancé par le Conseil départemental des Alpes-Maritimes. L'ancien résistant, installé à Nice, a ainsi fait une trentaine de voyages avec des élèves azuréens dans le camp d'Auschwitz Birkeneau. "Je suis venu la première fois j'ai pas payé, maintenant c'est le Conseil général qui paye pour moi" disait Gottlieb aux jeunes, avec plein de malice.

Reportage à Auschwitz avec Charles Gottlieb en janvier 2013 - Archive

L'hommage des Azuréens à Gottlieb

Beaucoup d'élèves ou anciens élèves ont sans aucun doute eu une pensée pour Charles Gottlieb quand ils ont appris sa disparition, ce samedi matin. C'est le genre de rencontre qu'on n'oublie pas.

Le député-maire de Nice, Christian Estrosi, a expliqué dans un communiqué qu'il perdait un ami . "Je l'ai vu il y a quelques jours. Il était très affaibli. Il m'a dit : "Je vais m'en sortir, Christian, tu vas voir, je vais m'en sortir". La vie, toujours la vie..."