Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Dordogne : avant l'hommage national, la vente de drapeaux français s'envole

-
Par , France Bleu Périgord
Dordogne, France

François Hollande a demandé aux Français de mettre en évidence un drapeau tricolore ce vendredi en hommage aux victimes des attentats du 13 novembre dernier. L'appel lancé par le président de la République prend des proportions incroyables. Les magasins de la région sont même dévalisés.

Le magasin Le relais de la fête est dévalisé
Le magasin Le relais de la fête est dévalisé © Radio France - Julien Balidas

En entrant dans les magasins spécialisés , la même question revient sans cesse : "Il vous reste un drapeau ?". Bien souvent, la réponse est non. Nicole a fait le tour de Boulazac avant de trouver son bonheur aux Relais de la fête. "Je suis contente d'avoir enfin trouvé, il n'y en avait nulle part", lâche-t-elle. Son drapeau est minuscule mais qu'importe, le geste y est. Les grands sont partis depuis longtemps. "C'est l'occasion de se montrer solidaire."

Les gérants du magasin, eux, font au mieux. "On avait un vieux stock d'une quarantaine de drapeaux qu'on a écoulé et puis on a repassé commande ce jeudi matin. Pour nous, cela représente autant de ventes qu'un jour de Coupe du Monde" lance Laurence Lafourcade du magasin Les relais de la fête. Heureusement pour elle, un homme dépanne le département. 

"Je ne vais pas pouvoir satisfaire tout le monde"

Cette engouement pour les drapeau est soudain, les fournisseurs n'ont donc pas le temps de respecter les délais. Sauf Didier Pierron. C'est le responsable de l'entreprise Brezac, basée près de Mussidan. Elle détient un stock de 10 000 drapeaux, qui servent habituellement pour les élections. "Je me suis activé dès mercredi pour appeler tous les détaillants mais je ne pourrais pas tout approvisionner. Je vois entre 60 et 70 clients par jour", explique-t-il, au volant de son utilitaire rempli de drapeaux. 

Reportage Aux relais de la fête à Boulazac

Cet hommage solennel aux victimes prévu aux Invalides à Paris résonnera donc dans toute la France. Des habitants ont d'ailleurs commencé à afficher les couleurs du pays à leurs fenêtres. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess