Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Homoparentalité : le défenseur des droits va enquêter sur les pratiques de l'adoption en Seine-Maritime

Les réactions se multiplient ce mardi suite au reportage diffusé lundi sur France Bleu Normandie concernant la difficulté pour les couples homosexuels d'adopter un enfant. Le défenseur des droits, Jacques Toubon, s'est saisi du dossier.

Jacques Toubon, le défenseur des droits
Jacques Toubon, le défenseur des droits © Maxppp - Pierre Le Masson

La polémique enfle après l'information révélée par France Bleu Normandie lundi sur les discriminations dont sont victimes les couples homosexuels candidats à l'adoption en Seine-Maritime. Après la diffusion sur notre radio de l'interview de la responsable de l'adoption au département, le Défenseur des droits, Jacques Toubon, se saisit d'office afin d'enquêter sur les pratiques du service de l'adoption du département de la Seine-Maritime. Jacques Toubon ajoute dans son tweet "les enfants sont égaux. Et toutes les familles aussi."

Marlène Schiappa, secrétaire d'état chargée de l'Egalité femmes/hommes, condamne les propos de la responsable du service adoption du département de Seine-Maritime. "Aucune discrimination ne saurait être tolérée" précise-t-elle dans un communiqué.  La ligue des droits de l'homme annonce également sur twitter qu'elle va saisir le parquet. 

L'association des familles homoparentales porte plainte pour discrimination et  demande à être reçue par le premier ministre, Edouard Philippe, pour engager une réforme sur les procédures d'attribution des enfants sujets à l'adoption.

Le président du conseil départemental, Pascal Martin, a commandé, lui, un audit externe pour voir s'il existait un dysfonctionnement à l'intérieur du service.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu