Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Homophobie : le drapeau LGBT sur la statue de Vercingétorix fait réagir les Clermontois

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

En cette semaine de lutte contre l'homophobie et la transphobie, la mairie de Clermont-Ferrand montre son soutien au mouvement LGBT en arborant Vercingétorix du drapeau multicolore, symbole du mouvement, place de Jaude. Une initiative au centre d'un débat où critique et tolérance sont confrontées.

Vercingétorix flanqué du drapeau LGBT sur la place de Jaude
Vercingétorix flanqué du drapeau LGBT sur la place de Jaude © Radio France - Eric Le Bihan

Clermont-Ferrand, France

L'initiative mise en place par la ville de Clermont-Ferrand fait directement écho à la journée mondiale de lutte contre l'homophobie et la transphobie, célébrée le 17 mai depuis 2003. En plus de cette décision d'utiliser le chef de guerre auvergnat comme porte étendard du mouvement, Clermont-Ferrand propose ce vendredi, la mise en place d'un village associatif place de Jaude ou encore d'un ciné-débat organisé par l'association SOS Homophobie au Ciné Dôme dès 20 heures. 

Un programme où la prévention prendra une place majeure, surtout après une année 2018 noire en matière d'Homophobie avec des chiffres alarmants. L'année passée se sont 231 personnes agressées physiquement soit le triste record du plus grand nombre d'agressions physiques sur une année. De plus, une personne sur cinq se déclarant LGBT (Lesbienne, Gay, Bisexuel, Transexuel) assure avoir été victime d'une agression physique, selon une étude de l'Ifop. Avec cette initiative, Clermont-Ferrand entend bien faire passer un message de tolérance.

Une tolérance qu'ont d'ailleurs manifesté les passants au micro de France Bleu Pays d'Auvergne.

Les Clermontois sont plutôt enthousiastes

Des critiques qui fleurissent sur les réseaux sociaux

Pourtant, tout n'est pas si rose. Si l'initiative cherche à diffuser une image de liberté et tolérance, sur la toile, c'est l'inverse. En effet, une véritable vague de critiques, voire de propos choquants, ont déferlé sur les réseaux sociaux. Les détracteurs de cette action pro-LGBT pointent du doigt le manque de cohérence dans l'utilisation de la statue du symbole auvergnat en faveur de cette cause.  

"Vercingétorix les aurait pendus en place publique ! Arrêtez votre cinéma !"

L'initiative fait l'objet de critiques sur les réseaux sociaux - Radio France
L'initiative fait l'objet de critiques sur les réseaux sociaux © Radio France
Un manque de tolérance qui suscite l'indignation chez certains internautes - Radio France
Un manque de tolérance qui suscite l'indignation chez certains internautes © Radio France