Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Hôpital de Mulhouse : 2.200 euros pour une nuit de garde, le salaire des intérimaires explose

-
Par , France Bleu Alsace, France Bleu Elsass

Nouvel épisode dans la crise que traverse l'hôpital de Mulhouse. Depuis fin décembre 2019, les médecins intérimaires peuvent être rémunérés 2.200 euros net pour une seule nuit de garde. Un montant qui a du mal à passer auprès du personnel titulaire.

Urgences de Mulhouse (illustration)
Urgences de Mulhouse (illustration) © Maxppp - Jean-François FREY

Le personnel titulaire a du mal à digérer la nouvelle. Depuis fin décembre, les intérimaires embauchés à l'hôpital de Mulhouse peuvent gagner 2.200 euros net pour une seule nuit de garde. Un montant "indécent" pour Yvan Kamla, aide soignant syndiqué chez Force Ouvrière. 

"Il y a clairement un manque de reconnaissance" du personnel titulaire de l'hôpital, assure de son côté Jean-Marc Kelai, secrétaire CFDT de l'établissement mulhousien. Quand ils - les infirmières, le personnel administratif et technique - entendent la rémunération des intérimaires, forcément ça peut créer des tensions." Jean-Marc Kelai assure que de plus en plus d'employés de l'hôpital le sollicitent pour savoir comment fonctionne une procédure de mise en disponibilité ... ou évoquer leur démission. 

Le personnel ne rejette d'ailleurs pas totalement la faute sur la direction, "qui a repris le bébé", souligne l'aide soignant Yvan Kamla, qui pointe du doigt l'ARS (l'Agence régionale de santé) et l'Etat, "qui ont une politique de privatisation" de l'hôpital selon lui. 

1.200 euros minimum la nuit de garde 

Chez les intérimaires, on comprend la colère du personnel de l'hôpital de Mulhouse. L'une d'entre eux - jointe par téléphone mais qui souhaite rester anonyme - explique avoir gagné "au minimum 1.200 euros" pour une nuit de garde à Mulhouse, "soit plus que la moyenne." Pourtant, elle ne souhaiterait pas y être titularisée : "Ma première garde, je l'ai passée avec deux autres médecins intérimaires, sans titulaire donc. On est restées bloqués pendant deux heures, les patients s'accumulaient ... J'ai signalé la situation à la direction, qui m'a répondu ne pas avoir le choix", détaille l'intérimaire. 

Contactée par France Bleu Alsace, la direction n'a pas souhaitée s'exprimer sur le sujet. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess