Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Hôpital : une grande manifestation annoncée le 14 novembre à Paris pour obtenir un plan d'urgence

-
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Le collectif inter-hôpitaux a décidé jeudi en assemblée générale à Paris de lancer un appel pour une grande manifestation le 14 novembre 2019. Les médecins et le personnel hospitalier seront aussi dans la rue le 15 octobre aux côtés des pompiers et le 29 octobre devant l'Assemblée nationale.

Un collectif inter-hôpitaux demande un plan d'urgence pour l'hôpital public
Un collectif inter-hôpitaux demande un plan d'urgence pour l'hôpital public © Radio France - Oihana Larzabal

Paris, Île-de-France, France

L'hôpital est dans la tourmente. Plusieurs centaines de médecins et de personnels soignants ont participé à l'assemblée générale organisée jeudi soir à Paris à la faculté de médecine de la Pitié-Salpêtrière par le collectif inter-hôpitaux. Ils ont décidé de se faire entendre en descendant dans la rue pour des manifestations en octobre et en novembre.

Le collectif veut un plan d'urgence pour l'hôpital public. Il s'aligne sur les revendications des grévistes des urgences et des syndicats. Ils demandent une "augmentation immédiate de 300 euros net mensuels de tous les salaires" et "l'arrêt des fermetures de lits d'hospitalisation". 

Des manifestations pour faire pression

Pas d'appel à la grève ni à de journée morte donc comme les syndicats et les grévistes des urgences l'avaient annoncé la semaine dernière. 

Le collectif a décidé d'organiser une grande manifestation le 14 novembre à Paris.

Il appelle aussi à rejoindre le mouvement des pompiers le mardi 15 octobre et il lance un appel pour un rassemblement à Paris le 29 octobre, jour du vote en première lecture du budget de la Sécurité sociale par les députés. 

Une action à l'intérieur des hôpitaux 

Le collectif a aussi proposé "l'arrêt du codage" des actes médicaux, ce qui priverait les hôpitaux d'une grande partie de leurs ressources financières. "C'est un acte politique, pas technique. On ne joue plus, il faut en finir avec l'hôpital entreprise", a justifié André Grimaldi, ancien chef du service de diabétologie de la Pitié-Salpêtrière.  

Certains s'inquiètent de la notion de rentabilité qui semble selon eux désormais dominer au sein des hôpitaux publics. "La pression qui est exercée sur nous pour répondre à la rentabilité est insupportable et beaucoup d'entre nous se demandent s'ils finiront leur carrière à l'hôpital public", explique Hélène Gros, chef du service de médecine interne de l'hôpital Robert-Ballanger à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis).

Des conditions de travail à revoir pour soutenir les jeunes médecins

Les chefs de service sont unanimes. Les jeunes médecins sont en souffrance. "L'hôpital ne parvient plus à garantir des conditions de travail et de sécurité décentes", témoigne Victor Desplats, président du Syndicat des internes des Hôpitaux de Paris.

Les salaires ne sont pas à la hauteur du travail effectués, estime le chirurgien Noël Garabedian, président de la commission médicale des Hôpitaux de Paris. Il s’inquiète de "voir fuir les personnels" à cause de "salaires qui ne correspondent plus du tout à la réalité". 

Choix de la station

France Bleu