Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand : le chantier entre dans le vif du sujet

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne
Clermont-Ferrand, Auvergne, Puy-de-Dôme, France

Nouvel épisode, ce vendredi, pour l'Hôtel-Dieu de Clermont-Ferrand. Une palissade de chantier a été inaugurée boulevard Charles de Gaulle, devant la polyclinique. Elle marque symboliquement le début d'une nouvelle étape. Les travaux ont bel et bien débuté sur ce site emblématique de la ville.

La palissade de chantier de l'Hôtel-Dieu
La palissade de chantier de l'Hôtel-Dieu © Radio France - Dominique Manent

"Il faut donner à voir aux clermontois" explique Olivier Bianchi, le maire de la ville, en dévoilant la palissade de chantier qui couvre désormais la grille de la polyclinique. Ils vont découvrir sur cette fresque des photos, des plans et des textes qui racontent le passé, le présent et le futur de l'Hôtel-Dieu. Ce site, qui couvre plus de quatre hectares, est un véritable concentré de l'histoire de Clermont-Ferrand. De très nombreux puydômois y sont nés ou y ont été soignés. Dans les dix ans à venir, l'Hôtel-Dieu va se transformer, devenir un véritable quartier. Mais pas question de tout raser, de nombreux bâtiments sont classés et donc conservés. Acheté en juin 2016 par des investisseurs privés, l'ensemble sera réhabilité par le groupe Bouygues Immobilier. La mairie de Clermont-Ferrand, elle, est propriétaire du pavillon Dijon, appelé à abriter la future Grande Bibliothèque de l'agglomération qui pourrait être livrée en 2022.

Les pelleteuses en action

Le chantier a débuté au mois de mars avec une opération de désamiantage qui va se poursuivre jusqu'à l'été. La tâche est délicate et les contraintes importantes pour éviter toute pollution. Les pelleteuses ont commencé à faire leur travail. Les murs de la maternité sont tombés les premiers. Il ne reste que des gravats mais le bois, les métaux, les plastiques -60 % des matériaux- seront réutilisés. Nous sommes sur un chantier durable, le tri des déchets est effectué sur place pour limiter la circulation de camion. Dix bâtiments seront déconstruits : la maternité donc, mais aussi le "refuge" ou encore les laboratoires.

Une pelleteuse sur le site de l'ancienne maternité
Une pelleteuse sur le site de l'ancienne maternité © Radio France - Dominique Manent

Le neuf va cohabiter avec l'ancien

Des bâtiments neufs seront construits pour abriter des logements -un millier en tout- et des bureaux. Les pavillons Tixier, Gosselin et Hacquart seront dédiés au commerce. Pour la polyclinique, le projet initial d"y installer une résidence pour seniors a été abandonné. La DRAC refuse l'extension du bâtiment. Il faut donc imaginer autre chose : logements, commerces etc. Quant aux arbres, eux aussi seront conservés et les espaces verts doublés. Et une voie traversera le site d'est en ouest, du boulevard Charles de Gaulle à l'avenue Vercingétorix. Le chantier va durer une dizaine d'années mais dés 2020 les premiers logements seront livrés. L'un des grands enjeux de ce dossier est de trouver un projet architectural qui fasse le lien entre les bâtiments historiques et les constructions modernes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess