Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Hugo, victime de l'attentat du Bataclan, inhumé à Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault
Montpellier, France

Ce jeune passionné de rock de 23 ans fait partie des 90 victimes du Bataclan. Les obsèques d'Hugo sont prévus ce jeudi à 14h30 à la cathédrale Saint-Pierre à Montpellier. Une cérémonie d'hommage est aussi organisé le matin à la faculté des sciences.

Hommage aux victimes du Bataclan
Hommage aux victimes du Bataclan © Maxppp

"Hugo n’avait rien d’exceptionnel à part le fait pour sa mère et moi d’être notre fils". C'est ce qu'a écrit son père dans un texte publié sur son blog quelques jours après les attentats. 

Hugo avait 23 ans et était inscrit en master en intelligence artificielle à l'Université de Montpellier. Il marchait dans les traces de son père qui lui avait donné le virus de l'informatique dès le plus jeune âge. Sauf que ce fan de rock préférait régulièrement laisser de côté les bancs de la fac pour aller gratter sa guitare électrique et assister à des concerts. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Quand son père s'en inquiétait, ce passionné de BD et de manga avait une réplique prise dans un film de Batman. "Pourquoi tombons-nous monsieur ? C'est pour mieux se relever."   

En janvier dernier, il avait été "Charlie". Profondément touché par ces attentats, il était descendu dans les rues de Montpellier pour manifester. Hugo, comme le dit son père, se sentait citoyen. Il était du genre à participer au dépouillement les soirs d'élection.

A l'adolescence, il traverse une période difficile. Lors d'un voyage au Japon, il avait dit à son père qu'il se ferait tatouer sur le torse deux kanjis japonais signifiant "liberté" lorsqu'il irait mieux. Il y a quelques semaines, en venant voir son père, il avait ouvert sa chemise pour lui montrer le tatouage qu'il s'était fait. 

Hugo est mort le vendredi 13 novembre au Bataclan.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess