Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Des citoyens se mobilisent dans les Alpes-Maritimes pour lutter contre le dérèglement climatique

jeudi 1 mars 2018 à 6:12 Par Marion Chantreau, France Bleu Azur

Dans le cadre du plan climat, Nicolas Hulot, ministre de la transition écologique et solidaire, a lancé un appel aux initiatives citoyennes pour lutter contre le dérèglement climatique. Une dizaine de projets ont été déposés dans les Alpes-Maritimes.

La ferme pédagogique "Terre de soleil" propose un système de culture maraîchère sur des cubes en matériaux organiques issus de déchets locaux
La ferme pédagogique "Terre de soleil" propose un système de culture maraîchère sur des cubes en matériaux organiques issus de déchets locaux - Capture écran

Le dépôt des candidatures est clos pour participer à l'initiative "Mon projet pour la planète". Un appel lancé par le ministre de la Transition écologique Nicolas Hulot, en novembre dernier, pour encourager les citoyens à proposer des solutions de lutte contre le réchauffement climatique. Dans les Alpes-Maritimes, une dizaine d'initiatives ont été déposées, dans les domaines de l'énergie, de l'économie circulaire ou de la biodiversité. Elles seront examinées par un jury de citoyens jusqu'au 6 avril. 

De l'alimentation durable à l'agriculture urbaine 

On recense des projets variés portés par des associations, des entreprises, des coopératives. Par exemple, la société coopérative Tétris implantée dans le pays Grassois, propose un projet de cuisine commune, à destination des jeunes et de centres sociaux ou épiceries solidaires. 

L'objectif est de promouvoir une alimentation durable, locale, de saison, saine, tout en utilisant la cuisine pour transformer des produits alimentaires invendus, et en permettant à des personnes en situation de réinsertion professionnelle de travailler -Geneviève Fontaine présidente de la société coopérative Tétris

Un autre projet vise à développer l'agriculture en milieu urbain, les "agriculturelles", porté par l'association niçoise "Potager en ville", plateforme en ligne qui met en relation ceux qui souhaitent jardiner et ceux qui disposent de terres. "L'objectif, explique la présidente Lina Capellini, est de mettre en relation des experts, des entreprises qui ont des solutions pour élaborer une agriculture urbaine et des citoyens, afin de végétaliser des espaces." 

Promouvoir l'agriculture urbaine de manière ludique, via des ateliers, des expériences, donner les clés aux citoyens pour qu'ils s'emparent de certains modes de cultures.

D'autres projets visent à diminuer le suremballage, à développer une monnaie locale complémentaire sur le territoire des vallées d'Azur, à sensibiliser les jeunes à la biodiversité. Une ferme pédagogique de Grasse propose aussi un projet de culture maraîchère sur des surfaces non-cultivable, béton, roche, sable, en valorisant les déchets bio-dégradables, etc.

Les citoyens seront appelés à voter pour leur projet favori sur le site de "Mon Projet pour la Planète". Un jury citoyen par thématique est prévu pour élire les projets. Chaque projet lauréat bénéficiera d’un accompagnement et d'une aide financière pour sa mise en place. Les projets lauréats seront annoncés en mai.

Une carte interactive permet de connaître les projets déposés par région - Aucun(e)
Une carte interactive permet de connaître les projets déposés par région - Capture écran site Internet "Mon projet pour la planète"