Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Huit villes du Nord-Pas-de-Calais et huit façons d'appliquer la réforme des rythmes scolaires

dimanche 24 août 2014 à 19:00 France Bleu Nord

[CARTE INTERACTIVE] Pas de dérogation cette année, toutes les communes sans exception doivent adopter la réforme des rythmes scolaires : des journées de classe allégées et en contrepartie un mercredi matin ou un samedi matin travaillés. Elles sont 719 dans le Pas de Calais, 597 dans le Nord ,et l'application de la réforme est loin d'être uniformisée.

La réformes des rythmes scolaires sera effective partout en France à la rentrée 2014.
La réformes des rythmes scolaires sera effective partout en France à la rentrée 2014. © Maxppp-Alexandre Marchi-L'Est Républicain

Pas de dérogation cette année, toutes les communes sans exception doivent adopter la réforme des rythmes scolaires, des journées de classe allégées et en contrepartie un mercredi matin ou un samedi matin travaillé. Réforme qui a fait beaucoup ruer dans les brancards, trop chère, trop difficile à appliquer... Mais au pied du mur, les municipalités n'ont plus le choix, sinon elles se mettent hors la loi.

Chacun sa méthode, chacun ses horaires

Les activités proposées, gratuites ou payantes, vont de la simple aide aux devoirs aux cours d'équitation. En ce qui concerne les horaires, certaines municipalités ont choisi de proposer une demi-heure d'activité par jour, pour d'autres, elles sont regroupées en une demi-journée. Dans certaines villes, les parents choisissent le contenu, et c'est le moment des inscriptions comme à Arras qui a même mis en place un numéro vert (0800 62 2013). À Boulogne aussi, les parents ont jusqu'au jour de la rentrée pour faire leur choix, la mairie a déjà reçu plus de 50% de réponses.

Ailleurs, comme à Lille , ces activités ne sont pas à la carte. Elles ont été décidées avec les enseignants en fonction du projet d'école et la municipalité tient à la présence des enfants. Elle demande un courrier aux familles qui refusent de participer. On n'est pas aussi pointilleux partout. À Béthune , les parents peuvent récupérer leur enfant dès 15h30.

Comment ça se passe dans les communes les plus opposées à la réforme ?

Il y a deux écoles. Ceux qui ont beaucoup râlé mais qui finalement obtempèrent, à contrecoeur et donc à minima. À Tourcoing , le temps libéré servira au soutien scolaire, à la garderie pour les maternelles. À Calais , c'est simple, il n'y aura pas d'activité périscolaire puisqu'elles ne sont pas obligatoires.

Mais le nouveau rythme des 4 jours et demi, en revanche, c'est une obligation. Alors certains élus comme le maire communiste de Douchy-les-Mines , en appellent aux parents. Michel Lefèbvre leur demande de ne pas déposer leurs enfants dans les dix écoles de sa commune mercredi prochain, "pour montrer notre désapprobation. " Car fermer les écoles c'est illégal.

Pourtant à Hautmont , les 1.300 élèves de primaire devraient trouver porter close mercredi prochain. Eve Daneels est directrice générale des services de la mairie d'Haumont. Elle explique : "Si on respecte le tribunal administratif on est dans l'obligation d'ouvrir les écoles le mercredi matin. Nous on fermera les écoles puisqu'ils ont l'obligation de travailler le mercredi matin. Pour l'instant, le maire maintient sa position. "

Carte interactive : huit villes du Nord-Pas-de-Calais et huit façons d'appliquer la réforme :

Par :