Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Hurluberlus" du Mont-Blanc : Emmanuel Macron répond au maire de Saint-Gervais

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Il y a deux semaines, le maire de Saint-Gervais, en Haute-Savoie, avait écrit au président de la République pour dénoncer ces pseudos alpinistes qui font n’importe quoi sur le Mont-Blanc, Emmanuel Macron lui a répondu. Jean-Marc Peillex l'invite à venir sur place.

Alpinistes sur le Mont-Blanc (photo d'illustration)
Alpinistes sur le Mont-Blanc (photo d'illustration) © Maxppp -

Le courrier est arrivé lundi sur le bureau du maire de Saint-Gervais. Une lettre de l’Élysée dans laquelle, le chef de cabinet du Président explique qu’Emmanuel Macron est "attentif" à la démarche et aux raisons qui motivent Jean-Marc Peillex."Soyez assuré qu’il est à l’écoute de vos vives préoccupations au sujet des actes d’incivilités inacceptables dont fait l’objet le Mont Blanc ainsi que de vos propositions afin de préserver celui-ci", peut-on lire dans cette lettre datée du 12 septembre. 

Le courrier de l'Elysée reçu lundi 16 septembre par le maire de Saint-Gervais. (DR) - Aucun(e)
Le courrier de l'Elysée reçu lundi 16 septembre par le maire de Saint-Gervais. (DR) -

Il y a deux semaines, excédé par une série d’ascensions rocambolesques sur le plus haut sommet d’Europe (un ancien militaire anglais parti avec un rameur ou encore un alpiniste allemand avec son chien), l’édile de Saint-Gervais avait appelé le chef de l’État à lutter contre les "hurluberlus" du Mont-Blanc. "Il faut qu'au-dessus d’une certaine altitude, on ne fasse plus que de l’alpinisme", martèle Jean-Marc Peillex tout en dénonçant ces "pseudos alpinistes" qui viennent se mettre en scène sur cette montagne. 

Jean-Marc Peillex invite Emmanuel Macron à Saint-Gervais

La réponse "rapide et les propos très clairs montrent l’intérêt sur ce dossier du Président", se félicite l’élu haut-savoyard. En revanche, la proposition de l’Élysée de transmettre le dossier au ministère de la Transition écologique le laisse de marbre. "J’ai déjà rencontré trop de ministres de l’Environnement sans que rien ne se passe". Pour Jean-Marc Peillex, chasser les "hurluberlus" des pentes du Mont-Blanc passe par une implication directe d’Emmanuel Macron. Et il lui propose de venir rapidement sur place, à Saint-Gervais, pour rencontrer les élus et les professionnels impliqués dans la protection du Mont-Blanc. L’invitation est lancée.  

"Je l'invite (Emmanuel Macron) à venir au pied du Mont-Blanc." - Jean-Marc Peillex, maire de Saint-Gervais

ECOUTEZ Jean-Marc Peillex, le maire de Saint-Gervais.

Et sur ce même sujet, le sénateur de la Haute-Savoie, Cyril Pellevat, posera prochainement une question écrite au Premier ministre. Un geste salué par Jean-Marc Peillex. "Il est le 1er parlementaire qui se préoccupe du devenir du Mont-Blanc et du sort que  des « pseudos-alpinistes » lui font subir depuis des années."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu