Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

A Nantes, c'est lui qui peint la ligne verte !

mercredi 29 mars 2017 à 6:00 Par Maureen Suignard, France Bleu Loire Océan

Vous l'avez sûrement vue en vous promenant dans les rues de Nantes: la ligne verte ! Celle du voyage à Nantes qui permet de visiter la ville. Trente-trois points d'étape, du Lieu unique, au Bateau Lavoir, en passant par les Machines de l'île. Rencontre avec celui qui dessine cette belle ligne.

Thierry est le peintre de la ligne verte à Nantes
Thierry est le peintre de la ligne verte à Nantes © Radio France - Maureen Suignard

Nantes, France

A Nantes, on la retrouve le long de certains quais, du côté des Machînes de l'île ou encore vers le marché de Talensac. La ligne vers du Voyage à Nantes fait partie du paysage du la ville. Pourtant on ignore qui se cache derrière cette belle ligne.

Chaque jour, Thierry Briand a une mission: peindre encore et encore la ligne verte de Nantes. Il arpente les rues au volant sa petite camionnette avec dans son coffre, tout son matériel.

D'abord il a une scotcheuse, une drôle de machine qui lui permet de délimiter la ligne verte d'une largeur de 2,5 à 2,8 cm de large.

Une fois le scotch posé, il faut passer à l'étape peinture. Thierry Briand utilise alors un autre engin roulant, qui ressemble à une sorte de tondeuse à gazon. Thierry n'a plus qu'à serrer les freins installés sur son guidon pour marquer le bitume de vert.

Il lui faut environ une petite heure pour faire 200 m quand la ligne est droite. Mais cela se complique et peut prendre beaucoup plus de temps lorsque les rues sont étroites ou lorsqu'il y a des escaliers.

Thierry Briand est un perfectionniste. Même lorsqu'il ne travaille pas il examine sa ligne de près quand il se promène en ville. « J’y pense tout le temps. Je passe à côté d’un endroit, je vois qu’elle s’efface un peu, puis un autre où je me dis que j’aurais du la faire d’une autre manière. Elle est toujours avec moi », confie Thierry Briand.

Un métier au contact des Nantais

Ce qui plaît à Thierry Briand, c'est rencontrer les passants. En commençant à 5 heures du matin, il fait d'abord la rencontre des jeunes qui sortent des boîtes de nuit et des bars. " Ils sont toujours très sympas, il y en a même un qui m'a apporté des croissants l'année dernière" s'amuse t-il. Il y a aussi les touristes " des Espagnols, des Suisses, des Belges, des Allemands" énumère Thierry.

Des rencontres et une nouvelle manière de voir sa ville. Même si Thierry Briand est né à Nantes, son métier lui permet de découvrir des rues jusque là inconnues pour lui.

Cela me plaît énormément d’être le peintre de la ligne verte. J'en suis très fier ! - Thierry Briand.

Thierry Briand prévient, il n'est pas prêt de lâcher son métier, il l'aime beaucoup trop.

Le reportage auprès du peintre de la ligne verte Thierry Briand