Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Inégalité salariale : des atelier pour apprendre aux femmes à négocier leur salaire

-
Par , France Bleu Cotentin

Depuis mardi 6 novembre 2018, selon le collectif féministe "les glorieuses" les femmes travaillent gratuitement jusqu'à la fin de l'année du fait de l'écart de rémunération entre les deux sexes. La MEF du Cotentin met en place des ateliers pour apprendre aux femmes à négocier leur salaire.

Des ateliers pour apprendre aux femmes à négocier leur salaire
Des ateliers pour apprendre aux femmes à négocier leur salaire -

Cherbourg, France

Il y a toujours des écarts de salaire importants entre les hommes et les femmes. Selon le collectif féministe les Glorieuses, depuis le mardi 6 novembre 2018 et jusqu'à la fin de l'année, les femmes travaillent gratuitement. 

La Maison de l'emploi et de la formation du Cotentin à Cherbourg met en place des ateliers pour apprendre aux femmes  à négocier leur salaire, comme nous l'explique Charline Saussaye, sa chargée de mission Diversité. 

C'est un collectif féministe, "Les Glorieuses" qui a fait ce calcul : les femmes travaillent donc bénévolement si on peut dire jusqu'à la fin de l'année ? 

Quand on compare les salaires des hommes et des femmes, l'écart est de 20% et si on ramène ce chiffre en fonction du nombre de jours travaillés, depuis la semaine dernière, les femmes travaillent gratuitement jusqu'à la fin de l'année. Tous les secteurs sont concernés y compris les secteurs plutôt féminins comme les ressources humaines. 

C'est pourtant illégal depuis 40 ans ? 

Oui c'est pour ça que nous voulons mettre en place des ateliers pour apprendre aux femmes à négocier leur salaire. Parce qu'il y a déjà des mesures coercitives, et le gouvernement va en mettre encore en place pour empêcher cette inégalité. On s'est rendu compte que quand un homme sur deux négocie son salaire, il n'y a qu'une femme sur 8 qui le fait. On peut partir de là pour réduire les inégalités. L'idée n'est pas de renvoyer la faute sur les femmes mais qu'elles prennent conscience de cette différence, et qu'elles prennent confiance de leurs compétences. Les femmes ont le complexe de la bonne élève : elles font bien leur travail, elles espèrent une augmentation alors que les hommes ont plus tendance à demander le salaire qui correspond à leur compétence pour effectuer leur travail.

Et dans la Manche, le Cotentin, on n'est pas meilleur élève qu'ailleurs ? 

Non ! D'ailleurs si on compare à la moyenne régionale; on est au dessus concernant l'inégalité salariale. En fin de carrière par exemple, cette inégalité est de 300 000 euros. 

Négotraining, apprendre à négocier son salaire à la MEF du Cotentin

- 21 novembre de 14h à 17h pour les salariées

- 14 décembre de 13h30 à 16h30 pour les demandeuses d’emploi