Société

"Il faut développer le numérique dans nos écoles"

Par Thierry Campredon, France Bleu Belfort-Montbéliard jeudi 17 septembre 2015 à 11:14

Enfants d'une ecole primaire, en Ile-de-France.
Enfants d'une ecole primaire, en Ile-de-France. © Max PPP - Bruno Levesque

Fabrice Belin, enseignant à l'école primaire de Mandeure et délégué Snuipp dans le Pays de Montbéliard, est un fervent militant du développement du numérique dans les écoles, il a d'ailleurs créé un atelier "tweeter" pour ses élèves de CE2

C'est une volonté de François Hollande, le plan numérique dans les écoles sera généralisé à la rentrée 2016, et une enveloppe d'un milliard d'euros est prévue pour équiper tous les collégiens d'un outil numérique dans les trois à venir. Mais à Mandeure, Fabrice Belin, professeur des écoles et délégué Snuipp, n'a pas attendu ces directives pour passer à l'action.

"Il faut lutter contre la fracture numérique"

Pour Fabrice Belin, l'entrée du numérique à l'école est non seulement une nécessité mais aussi une obligation : "je suis favorable au développement du numérique à l'école car cela permet de lutter contre la fracture numérique car si il existe des établissements pilotes qui sont bien dotés en matériel informatique, de nombreux autres sont nettement sous-équipés". > ""Le numérique permet de diversifier l'offre pédagogique"

En matière de développement du numérique, Fabrice Belin est un précurseur, l'an dernier, il a créé un atelier "tweeter", afin d'initier ses élèves de CE2 aux réseaux sociaux, et selon lui le bilan est très positif : "au delà de la simple utilisation de l'outil numérique, cela nous a permis de comprendre et de démontrer l'intérêt des réseaux sociaux en matière d'apprentissage et donc de diversifier l'approche pédagogique".   

"Les professeurs ne sont pas suffisamment formés au numérique"

Mais former et accompagner les enfants à l'outil numérique est une chose, encore faut-il que les enseignants soient sensibilisés, et pour Fabrice Belin, le nœud du problème est là. _"En France, dans les industries ou à l'hôpital par exemple, on fourni des outils aux salariés, en revanche, les enseignants n'ont pas ces outils pour utiliser le numérique ou alors ils doivent se l'approprier eux mêmes et se débrouiller seul. Quant à la question de la formation des professeurs ce n'est pas mieux : "selon une étude de la DEPP, en 2014, sur cent enseignants en primaire, seulement sept affirment avoir eu une formation pour l'utilisation du numérique, il y a donc encore beaucoup de chemin à faire" _se désole Fabrice Belin.

L'invité de FB Belfort-Montbéliard Fabrice Belin