Infos

"Il faut encore réduire la vitesse sur les routes secondaires"

Par Christelle Caillot, France Bleu Maine lundi 12 septembre 2016 à 11:08

Dominique Langlet, président de la ligue contre la violence routière en Sarthe
Dominique Langlet, président de la ligue contre la violence routière en Sarthe © Radio France - Christelle Caillot

VIDEO : Dominique Langlet de la ligue contre les violences routières souhaite un abaissement des limitations de vitesse.

30 morts sur les routes de la Sarthe depuis le début de l'année, c'est autant que sur toute l'année 2015. Pour Dominique Langlet, président de la ligue contre les violences routières, il faut passer de 90 à 80 km/h la limitation de vitesse sur les routes secondaires.

La vitesse, 1ère cause de mortalité en Sarthe

La grande majorité des accidents mortels qui se sont produits sur les routes de la Sarthe depuis le début de l'année sont dus à une vitesse excessive. Pour Dominique Langlet, président de la ligue contre les violences routière, il faut réduire les limitations de vitesse. "C'est une demande qui a été faite depuis longtemps à la ligue suite à une étude d'un comité d'experts. Sur les axes secondaires et bi-directionnels (à double sens), il serait tout à fait judicieux de passer la vitesse de 90 à 80 km/h. Il y a bien sur les très grands excès de vitesse qu'il faut arrêter mais il y a aussi de nombreux petits dépassements qui sont à l'origine d'accidents mortels". Dominique Langlet reconnait à demi mots que ce n'est pas facile de lutter contre les excès de vitesse dans le département des 24h du Mans, même s'il rajoute que la préfecture multiplie les contrôles lors des différentes compétitions. Enfin, quand on lui demande s'il faut réduire  le nombre de points sur le permis, il répond non, mais regrette que le délais de récupération en cas de petites infractions ait été diminué.

Partager sur :