Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"Il faut relativiser les bons chiffres du chômage en Sarthe" Denis Loizeau, délégué FO pôle emploi en Sarthe

jeudi 26 octobre 2017 à 11:09 Par Christelle Caillot, France Bleu Maine

Le nombre de demandeurs d'emplois a reculé de 3.8 % en Septembre en Sarthe. Mais attention cette baisse ne concerne pas tous les chômeurs nous a dit Denis Loizeau, le délégué Force Ouvrière à Pôle Emploi en Sarthe était notre invité ce jeudi sur France Bleu Maine

Pôle emploi, illustration
Pôle emploi, illustration © Maxppp - Sébastien Jarry

Le Mans, France

Des bons chiffres à relativiser

"Il ne faut pas bouder son plaisir" nous dit Denis Loizeau, délégué Force Ouvrière à Pôle Emploi en Sarthe, "il y a une baisse qui représente 1.100 personnes sur un mois. Après, ces chiffres doivent être relativisés, on ne parle que de la catégorie A, ce sont les personnes qui n'ont pas d'emploi et qui sont tenues de rechercher un emploi. Mais au total, il faut rappeler qu'il y a cinq catégories de demandeurs d'emploi. Et si on prend les autres, au total, on se retrouve avec 270 demandeurs d'emplois en plus. Les personnes qui sont au chômage depuis longtemps s'éloignent progressivement de la reprise d'emploi."

"C'est vrai, maintenant certaines offres ne trouvent pas preneur" poursuit Denis Loizeau délégué Force Ouvrière à Pôle Emploi en Sarthe, "certains métiers ont une attractivité très faible. Il y a des métiers où il y a des conditions de travail difficiles et il y a aussi des métiers qui sont très peu valorisés où les salaires sont faibles et il y a aussi les métiers où l'on doit être qualifiés. Les difficultés de recrutement, on les trouve dans l'agro-alimentaire, dans l'agriculture, dans certains métiers qualifiés de l'informatique".

Rentabilité et productivité pour les agents

"À Pôle Emploi aujourd'hui, il y a une pression qui est phénoménale sur les salariés" souligne Denis Loizeau délégué Force Ouvrière à Pôle Emploi en Sarthe, "et elle s'explique très simplement. Le nombre de chômeurs a explosé ces dernières années. Lorsque Pôle Emploi a été créé en février 2008, il y avait deux millions de chômeurs en catégorie A. Aujourd'hui, on est à 3.5 millions et les effectifs de Pôle Emploi n'ont pas suivis. Et les choix qui ont été faits, c'est faire plus pour ceux qui en ont le plus besoin. Et ça veut surtout dire en faire moins pour tous les autres. Donc effectivement, les demandeurs d'emploi ont un suivi qui est beaucoup moins individualisé et beaucoup plus dématérialisé avec beaucoup de choses qui se passent uniquement sur le net".

Interview de Denis Loizeau délégué FO à Pôle Emploi en Sarthe