Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Julien Cazarre insulte la "Bonne Mère" et met en colère certains Marseillais

-
Par , France Bleu Provence

En apparaissant, lors d'un débat en visio sur le site Le Phocéen, avec un t-shirt "La Bonne Mère ? I am fucking it" (traduisez '"je l'encule"), l’humoriste et comédien Julien Cazarre, intervenant notamment sur RMC, a provoqué la furie de certains Marseillais

Le t-shirt porté par Julein Cazarre lors ce l'émission
Le t-shirt porté par Julein Cazarre lors ce l'émission - Catpure d'écran

C’est par un texte sur Facebook qu’Omar Keddadouche a réagit, comme des centaines de personnes sur les réseaux sociaux, à la provocation de Julien Cazarre, par ailleurs fan déclaré du PSG, qui l'a fait bondir. Pour l'un des chroniqueurs foot de France Bleu, et c’est un sentiment partagé par certains Marseillais après cet évènement, fadas de l’OM ou pas, on ne touche pas à la Bonne Mère.

"Je suis musulman, pas catholique, mais la Bonne Mère, c'est sacré et important pour tous les Marseillais." Omar Keddadouche

"J'aime ma ville, mon club, je suis musulman, pas catholique, mais la Bonne Mère, c'est sacré et c'est important pour tous les Marseillais", explique celui qui est aussi président du club de l'ASC Vivaux-Sauvagère dans le 10e arrondissement de Marseille. 

"Je veux bien qu'il y ait la liberté d'expression, mais là, on est dans un cadre footballistique. "I am fucking La Bonne Mère"... En plus, le logo (de l'OM) est détourné, il représente une femme les jambes écartées. C'est blasphématoire, c'est diffamant, humiliant. Le chambrage Paris-Marseille, pas de problème, c'est de bonne guerre. Mais là, on est allé au-delà du chambrage."

Pour certains marseillais, "on ne touche pas à la Bonne Mère"

Omar Keddadouche estime que Julien Cazarre est allé trop loin
Omar Keddadouche estime que Julien Cazarre est allé trop loin - DR

"Rien n'est sacré en France." Julien Cazarre

Joint par France Bleu Provence, l’humoriste Julien Cazarre estime ne pas avoir dépassé la ligne rouge. "Je ne vois pas pourquoi je me poserai la question : "est-ce que je suis allé trop loin ?" répond le comédien, ancien intervenant dans l'émission J+1 sur Canal +. Car la seule raison pour laquelle on me la pose, c'est parce qu'il y a un certain nombre de gens, une une extrême minorité de la population, qui ont été choqués. Mais je ne réagis pas à la réaction de gens. Jamais. L’humeur, vous voyez, c'est comme les gens qui disent "Oh on regrette Coluche". Mais Coluche, avec tout le talent qu'il avait, il se serait fait défoncer pour la moitié de ce qu'il dit, puisque aujourd'hui, on demande de réagir aux réactions."

Julien Cazarre :"Si ils ont envie de dire que c'est scandaleux, c'est leur droit"

Les excuses du site Le Phocéen

Et quand on explique à Julien Cazarre que pour les Marseillais, la Bonne Mère est sacrée, il embraye : "Mais il n'y a rien de sacré en France. On est dans un pays laïc. La France, c'est justement la liberté d'expression."

Julien Cazarre, qui n’est pas présent sur les réseaux sociaux, explique, pour conclure, "ne pas être intéressé par les gens offusqués".

Suite aux centaines de réactions sur les réseaux sociaux, réactions de colère, de dégoût, et souvent amplies d'insultes, Le Phocéen a retiré sa vidéo et, via un long communiqué, a notamment expliqué pourquoi et comment cela s'est produit et présenté ses excuses à ses fidèles pour "cette émission vulgaire".

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess