Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dans les rues de Strasbourg, ce mardi soir.

Attaque mortelle à Strasbourg : ce que l'on sait de la fusillade qui a fait au moins trois morts et 13 blessés

Société

Le maire de Saint-Bauzille : "Il n'y aura pas de manifestation contre les migrants"

mercredi 26 octobre 2016 à 9:17 - Mis à jour le mercredi 26 octobre 2016 à 14:27 Par Claire Moutarde, France Bleu Hérault et France Bleu

Le maire de Saint-Bauzille-de-Putois estime que la question des migrants est réglée, et interdit toute manifestation dans sa commune.

migrants lors de l'évacuation de la jungle à Calais
migrants lors de l'évacuation de la jungle à Calais © Maxppp - Baziz Chibane

Saint-Bauzille-de-Putois, France

Le maire de Saint-Bauzille-de-Putois s'inquiète des appels à manifestation contre la venue des migrants prévue ce mercredi. Michel Issert avait démissionné pour mettre la pression sur la préfecture de l'Hérault. Pierre de Pouëssel s'est finalement engagé à ce que 44 migrants soient accueillis, et non plus 87.

Le maire a pris un arrêté municipal pour interdire toute mobilisation dans sa commune.

La mairie est par ailleurs satisfaite que le Centre des Lutins Cévenols soit un Centre d'Accueil et d'Orientation éphémère. Le CAO ne devrait plus accueillir de migrants après la fin de l'année 2017.

"Attention à la récupération politique."

L'appel de Michel Issert