Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Il prépare le corps des morts : portrait de Thierry Foubert, thanatopracteur à Mayenne

jeudi 1 novembre 2018 à 16:34 Par Mélodie Viallet, France Bleu Mayenne et France Bleu

Thierry Foubert est un des 700 thanatopracteurs de France. Le thanatopracteur intervient sur le corps des défunts, à la demande de la famille, pour une réalisation de soins qui rendent au mort un aspect présentable.Thierry et ses salariés sont les seuls de la Mayenne.

Thierry Foubert est thanatopracteur depuis plus de 20 ans à Mayenne
Thierry Foubert est thanatopracteur depuis plus de 20 ans à Mayenne © Radio France - Mélodie Viallet

Mayenne, France

En France, environ un décès sur quatre donnerait lieu à l’intervention d’un thanatopracteur. Leur rôle : rendre présentable les défunts pour faciliter le recueillement de leur famille. Le mayennais Thierry Foubert fait partie des 700 thanatopracteurs de France.

Depuis enfant je rêvais de faire ce métier 

Thierry Foubert a monté sa société dans la ville de Mayenne, il y a 20 ans après avoir été ambulancier pendant plusieurs années. Aujourd'hui il a sept salariés, tous thanatopracteurs. Ils interviennent dans les funérariums et chambre mortuaires (hôpitaux et maisons de retraites) de la Mayenne mais aussi dans les départements limitrophes. Et même si cela a surpris ses proches au départ, Thierry a toujours voulu faire ce métier : "Quand j’étais petit et qu’on allait en vacances au bord de la mer avec mes parents, je demandais toujours à ce que l’on achète du formol et des seringues et ensuite j’allais piquer les étoiles de mer mortes avec" se souvient-il.  

Ce qui me plait c’est de faire disparaître les stigmatiques de la douleur sur le corps du défunt 

Thierry sait bien que son métier étonne de nombreuses personnes :"Parfois on me dit "il faut être fou pour faire ce que tu fais" et je réponds qu’au contraire pour être thanatopracteur et être avec des morts toute la journée, il faut être très sain d’esprit" explique-t-il convaincu. Thierry aime profondément son métier et il ne se verrait rien faire d’autres : "Ce qui me plait c’est de faire disparaître les stigmates de la douleur sur le corps du défunt, de le rendre le plus naturel possible, afin que les familles puissent se recueillir sereinement". Et pour transmettre son savoir-faire Thierry Foubert a donné des cours pendant 20 ans à la faculté de médecine d’Angers. 

Pour devenir thanatopracteur, il faut faire une formation de deux ans, théorique et pratique et comme pour les médecins il y a un numerus clausus, chaque année sur environ 250 étudiants seuls 50 sont diplômés en France.