Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Coronavirus : le confinement sera prolongé au-delà du 15 avril, Emmanuel Macron s’exprimera lundi soir

Il refuse de quitter Pôle Emploi, la police l'expulse

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard, France Bleu

Après une visioconférence annulée dans la matinée, excédé, un demandeur d'emploi au chômage depuis trois ans a refusé de quitter l'agence Pôle Emploi du quartier des Résidences à Belfort. La police l'a expulsé.

Emmanuel Bader a perdu son emploi de directeur d'usine au Brésil et se plaint du fonctionnement de l'administration Pôle Emploi
Emmanuel Bader a perdu son emploi de directeur d'usine au Brésil et se plaint du fonctionnement de l'administration Pôle Emploi © Radio France - Thomas Vichard

Emmanuel Bader est au chômage depuis trois ans. Il a perdu son travail après la fermeture de l'usine de production automobile qu'il dirigeait au Brésil. Depuis, il n'a pas réussi à trouver d'emploi stable. Ce mardi 18 février, il a décidé de faire un geste fort, après l'annulation d'une visioconférence avec un agent de Pôle Emploi. Il n'a pas souhaité quitter l'agence de Belfort. La police a donc dû l'expulser.

Les chômeurs servent de justification pour leur salaire et leur emploi

"Depuis trois ans j'ai eu beaucoup de réunions, à chaque fois on m'a dit qu'il fallait que je refasse mon CV, mais en aucun cas ils ne m'ont proposé un rendez-vous concret pour avoir un emploi", explique-t-il à France Bleu Belfort Montbéliard. Ce Belfortain fustige le fonctionnement de l'administration : "ils ne préparent pas leurs réunions, ce sont juste des numéros, les chômeurs servent de justification pour leur salaire et leur emploi.

Emmanuel Bader attend donc de Pôle Emploi un rendez-vous avec "une entreprise susceptible de (l)'embaucher" et affirme qu'il peut prouver toutes les recherches d'emploi qu'il a entrepris lui-même par son réseau, qui n'ont pas donné grand chose sinon un emploi de trois mois et la création d'une entreprise qui n'a pas fonctionné. 

Pôle Emploi ne fait pas de commentaires

De son côté, la direction de Pôle Emploi indique qu'elle ne fait "pas de commentaires sur des situations individuelles. Et qu'elle ne peut pas laisser une demandeur d'emploi faire un sit-in dans une agence. Ce n'est pas la première fois que ce genre de situation se produit et que Pôle Emploi appelle la police.

Emmanuel Bader affirme qu'il reviendra dès le lendemain à l'ouverture de son agence Pôle Emploi pour être reçu par un agent afin de l'aider dans ses recherches, "quitte à être à nouveau expulsé de force par la police". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu