Société

"Il reste des enfants à écraser : vous pouvez accélérer"

Par Marion Bastit, France Bleu Bourgogne jeudi 5 mars 2015 à 16:16

Bretenière : le panneau de la discorde
Bretenière : le panneau de la discorde © Radio France - Quentin Vinet

Faut-il choquer pour sauver des vies? A Bretenière, la mairie a répondu "Oui" en mettant en place un panneau qui attise les passions sur la toile. La provocation est-elle efficace pour faire progresser la sécurité routière? On ouvre le débat sur France Bleu Bourgogne.

A l'entrée de la zone limitée à 30 km/h : c'est peu de dire que ce panneau ne passe pas inaperçu depuis son installation à la fin de l'année dernière. Pour alerter et faire avancer la prévention, les campagnes de la Sécurité Routière utilisent souvent des images très violentes poour marquer les esprits. 

Le maire assume

Hervé Bruyère déclare avoir pris cette décision parce que ni les ralentisseurs, ni les radars pédagogiques, ni les panneaux classiques n'arrivaient à faire lever le pied des conducteurs.

►►► Faut-il choquer pour sauver des vies ? C'est la question du jour : réactions sur Facebook, et au 03 80 42 15 15 à 8h15.

►►► À 7h53, le maire de Bretenière, Hervé Bruyère, est l'invité de France Bleu Bourgogne.

 

L'humour noir utilisé comme une arme

La provocation a déjà été utilisée comme ici à Saint-Cergues, en Haute-Savoie, où la mairie a choisi d’utiliser l'humour en bande dessinée. En octobre dernier, cinq panneaux sont apparus, alliant des personnages et des slogans corrosifs sur les bords de la Départementale 15.

saint cergues panneaux circulation photo 01 - Radio France
saint cergues panneaux circulation photo 01 © Radio France - Richard Vivion

Partager sur :