Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Il y a 150 ans, la "Bataille de Dijon" faisait rage

-
Par , France Bleu Bourgogne

Savez-vous qu'il y a tout pile 150 ans, la guerre avait lieu sur le sol dijonnais ? Du 21 au 23 janvier 1871, les forces françaises menées par l'italien Garibaldi ont affronté et vaincu les Prussiens. C'est la "Bataille de Dijon", la dernière de l'histoire de la Cité des Ducs.

Les habitants de Fontaine-lès-Dijon ont érigé à l'époque un monument pour se souvenir
Les habitants de Fontaine-lès-Dijon ont érigé à l'époque un monument pour se souvenir © Radio France - Adrien Beria

En cette fin janvier 2021, on fête un anniversaire : celui des 150 ans de la "Bataille de Dijon". Les 21, 22 et 23 janvier 1871, dans le cadre de la Guerre face à la Prusse de 1870-71, des combats ont eu lieu dans ce qu'on appelle aujourd'hui la Métropole dijonnaise. Les protagonistes ? D'un côté les Prussiens, qui occupent la ville depuis plusieurs mois. De l'autre les troupes emmenées par l'italien Giuseppe Garibaldi, l'hétéroclite "Armée des Vosges", qui arrivent à reprendre possession de la Cité des Ducs. Durant cette "Bataille de Dijon" de janvier 1871, "l'armée de Garibaldi va résister sur les hauteurs de Talant grâce à son artillerie et va finalement repousser l'armée prussienne après trois jours de combats assez sanglants", relate Julien Garry, doctorant en histoire à l'Université de Bourgogne, spécialisé dans les guerres modernes. 

L'historien Julien Garry raconte la bataille

"Garibaldi signe là l'une des seules victoires pour l'armée française de la guerre de 1870-71 contre la Prusse" - Julien Garry, doctorant en histoire à l'Université de Bourgogne

Une exposition à Fontaine-lès-Dijon

150 ans plus tard, que reste-t-il de ces combats dans les mémoires ? Une "Avenue Garibaldi", près de la Place de la République à Dijon et un buste en son honneur au Château de Pouilly, ou un monument érigé près du château à Fontaine-lès-Dijon. Justement, une exposition a lieu en cette fin janvier 2021 dans la bibliothèque municipale de la commune. C'est à l'initiative des "Amis du vieux Fontaine", association qui cherche à valoriser le patrimoine local. 

Des habitants très marqués par les combats raconte Sigrid Pavèse

Sigrid Pavèse, la présidente, décrit une époque où Fontaine-lès-Dijon était un village de 450 habitants, peuplé de vignerons, qui ont dû pendant des mois cohabiter avec des soldats, d'abord allemands puis de l'armée de Garibaldi. "Tout le monde a peur, raconte-t-elle, il faut imaginer les gens terrés dans des caves" lors d'une nuit où les artilleries crachaient leurs feux. Aucune victime civile n'est à déplorer, mais les combats restent traumatisants : "on leur a donné l'ordre de ramasser les cadavres", rappelle Sigrid Pavèse. "Les gens étaient très traumatisés, c’est quelque chose qui est resté dans les mémoires très longtemps, continue-t-elle. Ce n'est pas comme les guerres de 14-18 ou de 39-45, parce que les combats n'ont pas eu lieu là. C'est quelque chose qui a vraiment marqué les gens"

La vitrine, installée par Sigrid Pavèse, est visible jusqu'au 31 janvier
La vitrine, installée par Sigrid Pavèse, est visible jusqu'au 31 janvier © Radio France - Adrien Beria
Et il existe de la littérature sur cet événement !
Et il existe de la littérature sur cet événement ! © Radio France - Adrien Beria
Choix de la station

À venir dansDanssecondess