Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Il y a cent ans jour pour jour, Nancy recevait la légion d'honneur

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

La ville de Nancy célèbre aujourd'hui le centenaire de sa légion d'honneur. Le 12 octobre 1919, le président de la République Raymond Poincaré remettait la distinction suprême à tous les habitants pour leur héroïsme en 1914.

Le colonel Jacques Chabran (au centre) accompagné par le maire de Nancy Laurent Hénart (à droite)
Le colonel Jacques Chabran (au centre) accompagné par le maire de Nancy Laurent Hénart (à droite) © Radio France - Lucas Valdenaire

Nancy, France

Nancy, place Stanislas, 12 octobre 1919, le Président de la République Raymond Poincaré prononce un discours sur le parvis de la l'Hôtel de ville. Il est entouré de deux autres Lorrains : le général Lyautey et le ministre Albert Lebrun. Ce jour-là, Nancy reçoit la plus haute distinction de la République française : la légion d'honneur. 

Photo d'archive du discours du Président Raymond Poincaré, place Stanislas en octobre 1919. - Aucun(e)
Photo d'archive du discours du Président Raymond Poincaré, place Stanislas en octobre 1919. - Page Facebook "Présence de Lyautey"

Ce vendredi, une cérémonie était organisée à la mairie pour célébrer ce centenaire. Une gerbe de fleurs a été déposée. Une exposition de la Société des Membres de la Légion d'Honneur (SMLH) a été inaugurée. Des documents d'époque issus des archives municipales sont désormais visibles dans le hall de l'hôtel de ville, tout comme la médaille et le ruban rouge de la légion nancéienne, protégée dans un écrin de verre. 

Une liste prestigieuse de 68 villes seulement

"C'est très très rare de distinguer une ville ou un organisme avec la légion d'honneur, rappelle le Colonel Jacques Chabran de l'association des membres de la légion d'honneur 54. La grande majorité des légionnaires, ce sont des personnes. Mais là, il s'agissait d'honorer une ville et tous ses habitants pour leur héroïsme". 

Seulement 68 villes en France ont reçu la légion d'honneur. En Meurthe-et-Moselle, on en compte huit : Audun-le-Roman, Badonviller, Gerbévillers, Longuyon, Longwy, Pont-à-Mousson, Nomeny et donc Nancy.

La légion d'honneur de 1919 est désormais visible dans la hall de la mairie nancéienne - Radio France
La légion d'honneur de 1919 est désormais visible dans la hall de la mairie nancéienne © Radio France - Lucas Valdenaire

"C'est peut-être ce qu'il y a de plus beau dans cette remise de la légion d'honneur à Nancy, c'est que la distinction est collective, ajoute le maire Laurent Hénart, après avoir rendu hommage à son prédécesseur de l'époque Gustave Simon. C'est l'héroïsme et le sacrifice des habitants et des soldats qui sont honorés. Il ne s'agit pas de nostalgie, évidemment, l'époque actuelle est bien moins difficile. Mais le but de cette exposition, de ce travail de mémoire avec les associations patriotiques : faire que les valeurs de cette époque, celles qui ont fait que Nancy reste Nancy, guident encore nos valeurs aujourd'hui."

"Nancy ne cède pas, le cours de la guerre est transformé"

L'épisode célébré par cette légion d'honneur remonte au début de la Grande guerre. En août 1914, les Allemands gagnent du terrain après leur victoire à Morhange, en Moselle. Ils avancent alors sur Nancy mais se retrouvent bloqués par les soldats français à l'est de la ville : c'est ce qu'on appelle la bataille de Nancy ou bien la bataille du Grand Courronné, cette série de communes et de collines situées à l'est de la cité ducale. 

Alors que Nancy se retrouve sous le feu de l'artillerie ennemie, l'offensive militaire allemande se brise sur la défense française. "Pourtant, la bataille semblait perdue d'avance, à la fois numériquement mais aussi stratégiquement car les Allemands avançaient vite," rappelle le maire Laurent Hénart. Au prix de centaines de vies humaines, la ville de Nancy ne cède pas : le cours de la guerre est transformé.

Document officialisant la remise de la Croix de guerre et de la légion d'honneur à Nancy en 1919 - Radio France
Document officialisant la remise de la Croix de guerre et de la légion d'honneur à Nancy en 1919 © Radio France - Lucas Valdenaire

L'exposition qui retrace ce moment d'histoire lorraine et nationale est ouverte au public chaque dimanche après-midi jusqu'au 11 novembre dans le hall de l'hôtel de ville de Nancy.

Choix de la station

France Bleu