Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Il y a un besoin vital de retrouver nos commerces" selon les commerçants de Tours soulagés de rouvrir

-
Par , , France Bleu Touraine

Ce lundi 11 mai, avec le déconfinement, de nombreux commerces ont l'autorisation de rouvrir leurs portes. Après près de deux mois de fermeture, les 260 boutiques de Tours attendent ce moment avec impatience.

Rue Nationale à Tours
Rue Nationale à Tours © Radio France - ©B Compain

Après tout juste 60 jours de fermeture, les commerces hors alimentaires rouvrent ce lundi 11 mai matin, à partir de 10h. C’est l’un des aspects de l’allègement du confinement décidé par le gouvernement. Un moment attendu en centre-ville de Tours par près de 260 commerces, essentiellement de prêt-à-porter. 

Ils vont devoir respecter les gestes barrières, limiter pour certains le nombre de clients dans la boutique, porter le masque, proposer du gel hydroalcoolique, et pour les vêtements, les passer au fer à repasser vertical après chaque essayage.

On ne peut plus se permettre d'attendre un ou deux mois. Valérie Noulin, vice-présidente des Vitrines de Tours

Pour de nombreux commerces cette réouverture est très attendue, même si l’Etat a facilité le chômage partiel dont les employés peuvent bénéficier depuis la mi-mars. Les prêts bancaires ont aussi été décalés, mais ce qui n’a pas été vendu pendant ces deux mois est perdu pour toujours selon Valérie Noulin, vice-présidente des Vitrines de Tours, l’association des commerçants du centre-ville qui l'affirme, "on ne peut plus se permettre d'attendre un ou deux mois." Pour la commerçante, "il y a un besoin vital de retrouver nos commerces et notre économie"

Mais selon elle, "le grand regret c'est pour les restaurateurs et les bars car en centre-ville on fonctionne avec eux !"

Tous les commerçants seront masqués

Selon Valérie Noulin, l’absence des bars et restaurants va toutefois éviter une affluence trop grande au début, de quoi permettre de mettre en place sereinement les mesures de précautions. Des commerçants qui seront tous masqués, ou avec des visières plastiques comme au Printemps, le grand magasin dirigé par Odile Bordet. Elle gère 130 salariés. "Nous serons tous masqués en présence du public et pour les clients, on recommande le port du masque. Il y a encore des discussions en cours pour rendre le masque obligatoire pour les clients mais elles ne sont pas closes", explique Odile Bordet.

Dans chaque boutique, il y a désormais une jauge maximum : 4m² par individu, salarié ou client. Certaines enseignes devraient donc faire patienter des clients sur le trottoir.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess