Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

"Il y a un grand fossé entre l'annonce et la réalité du quotidien" selon une directrice d'Ehpad à La Chambre

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu
La Chambre, France

Les règles se sont assouplies ce vendredi concernant les visites dans les Ehpad. Les visiteurs peuvent être plus nombreux, les mineurs ont l'autorisation de venir masqués... Malgré cela, des restrictions sont toujours en place selon les établissements. Exemple dans un Ehpad à La Chambre, en Savoie.

Terminé le plexiglas, les visiteurs et résidents sont installés d'un bout à l'autre d'une table
Terminé le plexiglas, les visiteurs et résidents sont installés d'un bout à l'autre d'une table © Radio France - Luc Chemla

Depuis ce vendredi les règles de visites sont assouplies dans les Ehpad. Les visiteurs peuvent venir à plus de deux personnes, si la visite se fait à l'extérieur, ils peuvent également entrer dans l'établissement : deux personnes maximum et les  différentes familles ne doivent pas se croiser. Ces nouveautés font suite à l'annonce du gouvernement le 1er juin.

Fini le plexiglas, "un plaisir immense"

Terminé également le plexiglas, qui était installé dans certains établissements lors des visites. A l'Ehpad Bel Fontaine par exemple, à La Chambre en Savoie, familles et résident peuvent désormais se voir dans le jardin d'un bout à l'autre d'une table. Les visites durent entre 30 et 45 minutes et il y a environ une vingtaine de créneaux horaire par jour. Les contacts physiques sont interdits et le masque est obligatoire pour les familles. 

Nouvelle organisation des visites à l'Ehpad de La Chambre
Nouvelle organisation des visites à l'Ehpad de La Chambre © Radio France - Luc Chemla

Mais pas de quoi gâcher le plaisir de Claude, venu voir sa maman de 78 ans. Elle souffre de la maladie d'alzhemer. "La dernière fois, entre le masque et le plexiglas, elle se demandait presque qui j'étais et je me suis posé la question si elle m'avait reconnu. Je n'avais pas envie de revenir dans ces conditions. Mais là le plaisir est immense, je suis très content de pouvoir la voir comme ça, pratiquement face à face."

Plus de souplesse mais encore des restrictions

Mais malgré les améliorations, des règles strictes sont encore en vigueur à l'Ehpad Bel Fontaine. Il n'y a pour l'instant pas d'autre choix selon Stéphanie Lefèvre, sa directrice. Excepté dans certains cas, "p_our l'instant l'entrée à l'intérieur est interdite pour le public car je ne peux pas assurer les conditions pour qu'il n'y ait pas de risque_. Ce serait inconcevable. Le covid est encore en Savoie et si un jour il entre dans l'établissement et que l'on a 15 décès, ça risque d'être difficile." 

Les familles sont donc très mécontentes mais aujourd'hui  je ne peux pas permettre à deux personnes par résident d'entrer." - Stéphanie Lefèvre, directrice de l'Ehpad Bel Fontaine 

La directrice doit donc faire face à la déception des familles. "Elles attendaient énormément depuis le 1er juin et les proches pensaient que dès maintenant l'Ehpad serait ouvert. Mais dans les recommandations c'est bien loin de cela en fait. Les familles sont donc très mécontentes mais aujourd'hui  je ne peux pas permettre à deux personnes par résident d'entrer." Stéphanie Lefèvre pointe également du doigt le "trop grand fossé entre l'annonce et la réalité de ce que l'on vit au quotidien. _Je comprends que cette restriction de liberté soit difficile mais nous devons gérer le risque_."

"Pourquoi tu ne viens pas me chercher ?" 

Les sorties en dehors de l'Ehpad sont également toujours interdites. Des restrictions que les familles doivent parfois expliquer aux résidents. "Pourquoi tu ne viens pas me chercher ?" demande par exemple un homme de 96 ans à son fils, qu'il n'a pas vu depuis 6 mois. "Il n'est plus là le virus non ?" surenchérit-il.  Le virus n'a fait pour l'instant aucune victime à l'Ehpad Bel Fontaine.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu