Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Il y aura plus de militaires que l'année dernière sur le marché de Noël de Strasbourg

mercredi 15 novembre 2017 à 18:30 Par Olivia Chandioux, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

Il y aura plus de soldats présents sur le marché de Noël de Strasbourg que l'année dernière. L'armée ne souhaite pas donner de chiffre précis, mais elle évoque plusieurs centaines de militaires supplémentaires dans la capitale alsacienne.

Le dispositif de l'opération Sentinelle est renforcée par rapport à l'année dernière pendant le marché de Noël de Strasbourg.
Le dispositif de l'opération Sentinelle est renforcée par rapport à l'année dernière pendant le marché de Noël de Strasbourg. © Maxppp - Dominique Gutekunst

Strasbourg, France

Les militaires seront plus nombreux à patrouiller dans les rues de Strasbourg pour veiller à la protection des visiteurs que l'année dernière. L'armée ne souhaite pas donner de chiffre précis, mais elle évoque plusieurs centaines de militaires supplémentaires dans la capitale alsacienne.

L'opération Sentinelle est rentrée dans les moeurs." Général Gilles Lillo

Mercredi, le général Gilles Lillo, commandant de la Zone de défense Nord-Est est venu à la rencontre de ces soldats qui patrouillent dans les rues de Strasbourg. L'occasion pour lui de prendre la température des troupes à l'approche du marché de Noël : "Le dialogue est assez franc avec nos soldats, et je suis assez surpris de constater que l'opération Sentinelle est rentrée dans les moeurs pour eux. Ils se sentent utiles."

Le Général Lillo (à gauche) rencontre une patrouille de soldats de l'opération Sentinelle à Strasbourg. - Radio France
Le Général Lillo (à gauche) rencontre une patrouille de soldats de l'opération Sentinelle à Strasbourg. © Radio France - Olivia Chandioux

Des points de passage obligatoires comme la place Kléber, ou la cathédrale

Le sergent Clément patrouille avec trois autres soldats dans les rues de Strasbourg entre cinq et huit heures par jour. Une mission qui demande de l'endurance et beaucoup d'attention : "Les itinéraires ne sont pas définis, on a des points incontournables comme la cathédrale ou la place Kléber, mais on décide de l'itinéraire sur le coup, par exemple en fonction de l'afflux de la population. On a besoin d'être attentif en permanence, c'est fatiguant mais on est entraîné en conséquence."

7000 militaires mobilisés en France, 10 000 en cas de crise

Chaque mission Sentinelle dure six semaines pour les soldats. Mais avant d'être dans les rues, les soldats reçoivent un mois de formation spécifique. C'est ce qu' explique le Lieutenant Colonel Patrick Simo, conseiller de communication de la Zone de défense Est : "Ils revoient les techniques de corps à corps pour savoir réagir en cas d'agression par exemple à l'arme blanche. On les prépare au combat en zone urbaine, qui n'est pas le même qu'en mission au Sahara par exemple." Au niveau national, ils sont 7000 militaires à participer à l'opération Sentinelle, ils peuvent être 10 000 en cas de crise.

Une patrouille de soldats dans les rues de Strasbourg. - Radio France
Une patrouille de soldats dans les rues de Strasbourg. © Radio France - Olivia Chandioux

A lire aussi : Le marché de Noël de Strasbourg toujours sous haute sécurité malgré la fin de l'état d'urgence