Société

Il y a eu 8.500 décès de plus cet hiver, la grippe pointée du doigt

France Bleu jeudi 5 mars 2015 à 7:31

L'épidémie de grippe se poursuit - illustration
L'épidémie de grippe se poursuit - illustration © MaxPPP

L'Institut de veille sanitaire (InVS) a publié ce mercredi ses statistiques pour l'hiver qui s'achève : la mortalité en France a nettement progressé, avec 8.500 décès de plus par rapport à l'hiver dernier. Une surmortalité, essentiellement liée à l'épidémie de grippe, qui touche avant tout les plus de 65 ans.

L'hiver a été particulièrement difficile cette année en France, en termes de santé : 60.000 personnes sont décédées entre le début de l'hiver et ce mercredi, selon les chiffres publiés par l'InVS. Soit une forte hausse par rapport à la moyenne de la mortalité hivernale sur les huit dernières années, avec 8.500 décès de plus, soit 19% d'augmentation . Si la surmortalité est fréquente l'hiver, à cause des épidémies de grippe ou de gastroentérite, elle est rarement aussi élevée.

Cette surmortalité touche surtout les plus de 65 ans. En cause, essentiellement : la forte épidémie de grippe qui touche la France depuis janvier – mais aussi d'autres pays, comme l'Espagne, le Portugal, le Royaume-Uni, la Belgique ou les Pays-Bas. Il existe "un faisceau d'arguments pour dire que la grippe a joué un rôle important dans la mortalité", selon Daniel Lévy-Burhl, épidémiologiste à l'InVS.

Les décès liés à la grippe sont difficiles à compter

Toutefois, la part exacte de la grippe dans cette surmortalité est impossible à quantifier. Car les personnes âgées touchées par la grippe ne décèdent pas de la maladie elle-même mais des complications qu'elle implique . Conséquence : "on a rarement le mot grippe" dans les certificats de décès. Quoiqu'il en soit, l'épidémie de grippe n'étant pas terminée, les chiffres pourraient atteindre d'ici la fin de l'hiver les records de 2008-2009 et 2012-2013, où à chaque fois environ 10.000 décès supplémentaires avaient été constatés.

A l'heure actuelle, l'épidémie de grippe recule. Selon le réseau Oscour, le nombre de passages aux urgences de personnes grippées a baissé de 27%. En tout, avec 316.000 nouveaux cas la semaine dernière, 2,7 millions de personnes ont été touchées par la grippe cette saison.

Grippe : le gouvernement s'inquiète    Évolution du taux d'incidence national depuis 2009   - Aucun(e)
Grippe : le gouvernement s'inquiète Évolution du taux d'incidence national depuis 2009
 

Partager sur :