Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Il y a Oradour ...et Oradour : la reconstruction du village est aussi une étape importante de l'histoire

-
Par , France Bleu Limousin
Oradour-sur-Glane, France

Pour la première fois cet été la commune d'Oradour sur Glane organise des visites guidées pour permettre aux nombreux touristes qui viennent visiter le village Martyr mais aussi aux habitants de comprendre comment le village s'est reconstruit juste après la guerre. Un village modèle à l'époque.

Benoît Sadry élu d'Oradour explique aux visiteurs les étapes de la reconstruction
Benoît Sadry élu d'Oradour explique aux visiteurs les étapes de la reconstruction © Radio France - Françoise Ravanne

C'est le Général De Gaulle qui lors de sa visite à Oradour sur Glane en 1945 a souhaité faire revivre le village. "Pour une maison détruite, une maison sera reconstruite" a t-il déclaré à l'époque.  Et c'est en 1947 que la première pierre a été poséede ce qui était à l'époque un café épicerie par le président Vincent Auriol. Une trentaine de panneaux ont été dispatchés à travers le nouveau bourg , sur les vitrines de tous les magasins pour expliquer au public les différentes étapes de la reconstruction.

D'abord les maisons et ensuite les édifices publics.  

La volonté de l'Etat qui a financé le projet au titre des dommages de guerre était de reconstruire d'abord les maisons d'habitation qui ont été attribuées en priorité aux 15 familles restantes après le massacre qui a coûté la vie à 642 habitants . "Il ne restait qu'une vingtaine d'enfants et pourtant on a vu grand pour l'école puisque dés le départ 6 classes ont été construites" explique Benoit Sadry , conseiller municipal d'Oradour mais qui connait sur le bout des doigts l'histoire de la reconstruction. " les édifices publics comme la mairie , la poste sont sortis de terre après les maisons" explique t-il encore et c'est la nouvelle église qui a été bâtie en dernier à partir de 1952 . Le nouvel Oradour était considéré comme un village moderne et modèle à l'époque"

Ce jour là ce sont des habitants d'Oradour sur Glane qui suivent la visite
Ce jour là ce sont des habitants d'Oradour sur Glane qui suivent la visite © Radio France - Françoise Ravanne

Avant la construction des maisons , les familles rescapées vivaient dans des baraquements juste à côté du village martyr

Maurice, 68 ans, a été l'un des premiers avec sa famille à venir habiter les nouvelles maisons

Une déambulation dans les rues du nouvel Oradour qui se termine par une exposition où l'on découvre des œuvres d'Aragon de Paul Eluard ou Picasso offertes à la commune lors du passage de la caravane de la paix le 12 juin 1949. Les visites guidées sont organisées tous les mercredis et jeudis à 11 heures et 19 heures jusqu'au 4 septembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess