Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Ile d'Oléron : quatre baignades fermées à cause du Covid chez les sauveteurs

- Mis à jour le
Par

Quatre zones de baignades surveillées sur l'île d'Oléron sont fermées depuis ce vendredi et jusqu'à mardi prochain, sur la commune de Saint-Georges. Plusieurs surveillants sont malades du Covid et doivent s'isoler.

La plage de Boyardville, à Saint-Georges d'Oléron, fait partie des zones de baignade fermées à cause du Covid chez les surveillants (archive) La plage de Boyardville, à Saint-Georges d'Oléron, fait partie des zones de baignade fermées à cause du Covid chez les surveillants (archive)
La plage de Boyardville, à Saint-Georges d'Oléron, fait partie des zones de baignade fermées à cause du Covid chez les surveillants (archive) © Radio France - Stéphanie Berlu

Des sauveteurs testés positifs au Covid-19, et voilà l'île d'Oléron contrainte de fermer quatre zones de baignade. Ces quatre zone, situées sur la commune de Saint-Georges-d’Oléron, ne peuvent plus être surveillées jusqu’au mardi 20 juillet inclus, à partir de ce vendredi 16.

Publicité
Logo France Bleu

Cela concerne les plages de Plaisance, Boyardville, Chaucre et Bonnes. La Communauté de communes de l'île d'Oléron invite les familles et plagistes, "pour plus de sécurité", "à changer momentanément de lieu de baignade". Elle indique que "du personnel en renfort est actuellement redéployé pour permettre une réouverture rapide de ces zones de baignades surveillées", en tout état de cause pas avant mercredi_._

Plusieurs sauveteurs ont été testés positifs au virus Covid-19. Ils doivent donc être placés à l'isolement pendant quelques jours. "On a été alertés par le réseau de maîtres nageurs du service départemental d'incendie et de secours", explique à l'AFP le président de la Communauté de communes, Michel Parent. "Entre les cas positifs et les cas contacts, cela concerne une dizaine de personnes".

La décision a donc été prise "de ne plus assurer la sécurité sur certains sites pour l'assurer sur d'autres pleinement". "Le beau temps arrive, ce n'est vraiment pas le moment de fermer des plages", déplore Michel Parent.

Sur l'île d'Oléron, c'est le Service départemental d'incendie et de secours de Charente-Maritime qui gère la surveillance des plages.

Ma France : Mieux vivre

Hausse généralisée du coût de la vie, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent ainsi une nouvelle consultation citoyenne intitulée “Mieux vivre”. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres.

Publicité
Logo France Bleu