Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Île-de-France : la Seine-Saint-Denis plus vulnérable face à l'épidémie de coronavirus

-
Par , France Bleu Paris

Une étude de l'Observatoire régional de santé Île-de-France indique que les départements franciliens ont été particulièrement touchés par la crise du coronavirus. Avec une surmortalité particulièrement marquée en Seine-Saint-Denis.

Vue d'un quartier de Bobigny, en Seine-Saint-Denis
Vue d'un quartier de Bobigny, en Seine-Saint-Denis © Radio France - Rémi Brancato

Les tendances sont bonnes depuis la fin du confinement en Île-de-France. "Tous les indicateurs sanitaires sont à la baisse de façon régulière depuis deux semaines", selon Isabelle Grémy, la directrice de l'Observatoire régional de santé Île-de-France (ORS), sur France Bleu Paris ce mercredi 27 mai. "Mais nous ne sommes qu'à 15 jours de déconfinement, qui est très progressif, donc il faut rester vigilants, et absolument pas baisser la garde."

Surmortalité très marquée en Seine-Saint-Denis

Jusqu'à la fin de cette semaine au moins, l'Île-de-France est toujours en zone rouge sur la carte de l'épidémie de Covid-19. Et une première étude de l'ORS indique à quel point les départements franciliens ont été touchés depuis le 1er mars. En premier lieu la Seine-Saint-Denis, avec de grosses différences entre les établissements publics territoriaux (EPT).

Entre le 1er mars et le 10 avril 2020 en Seine-Saint-Denis, la mortalité a augmenté de 118,4% par rapport à la même période en 2019. Une surmortalité également marquée dans les autres départements denses de la métropole du Grand Paris (+101,5 % dans les Hauts-de-Seine, +94,1 % dans le Val-de-Marne et +92,6 % à Paris).

6.988 personnes sont mortes du Covid-19 en Île-de-France depuis le 1er mars, selon le dernier bilan publié par l'Observatoire régional de santé mardi 26 mai
6.988 personnes sont mortes du Covid-19 en Île-de-France depuis le 1er mars, selon le dernier bilan publié par l'Observatoire régional de santé mardi 26 mai - ORS Île-de-France

On est inégaux vis-à-vis du Covid-19

"On est inégaux vis-à-vis du risque d'attraper le Covid-19", souligne Isabelle Grémy. Avec deux axes discriminants : les conditions de vie et les activités professionnelles. "Quand on vit plus nombreux dans de petits appartements, dans de grands édifices résidentiels avec des parties communes très fréquentées."

Les Hauts-de-Seine, département plus aisé, sont aussi fortement impactés, "C'est lié à la présence de nombreux Ehpad, notamment. C'est aussi un département diversifié socialement. Le nord est sans doute plus durement touché que le sud, plus riche.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess