Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Île-de-France : les refuges animaliers alertent sur les abandons cet été

-
Par , France Bleu Paris

De vendredi à dimanche, à l'occasion du chassé-croisé entre juillettistes et aoûtiens, la circulation sur les routes de France et d'Île-de-France sera très dense. Ce samedi est classé noir par bison futé. Cet été, les refuges animaliers craignent de nombreux abandons.

La SPA alerte sur les abandons cet été.
La SPA alerte sur les abandons cet été. © Radio France - Bradley de Souza

L'été est la période où les Français ont pour habitude d'abandonner leurs animaux. "Les gens en ce moment partent donc n'ont pas envie de s'embêter avec un chien dans les valises, c'est pour cela qu'il y a autant d'abandon", commence Olivia Cirilli, chef d'équipe du refuge de la SPA à Hermeray dans les Yvelines. Les abandons s'annoncent nombreux. Et ont commencé même après le confinement.

Des refuges saturés

Au refuge d'Hermeray dans les Yvelines, les locataires ont déjà pris place. Et les places ne sont pas nombreuses. "Par exemple pour les chats on a 80 places donc la capacité est maximale, pour les chiens également si ce n'est qu'on peut en mettre deux par box mais en ce moment c'est compliqué, ils préfèrent rester tout seul", ajoute Olivia Cirilli. Elle alerte sur les abandons des animaux. "Des demandes d'abandons continuent d'arriver par mail tous les jours. On va avoir un été difficile".

Selon la SPA, chaque année, environ 100.000 animaux sont abandonnés chaque année. Un peu plus de la moitié d'entre eux se font l'été. "Beaucoup de gens n'ont pas abandonné pendant le confinement donc ça a reporté tous ces abandons plus tous ces abandons liés à l'été. Les gens sont partis en vacances donc moins de visite dans les refuges et des animaux qui restent plus longtemps." 

Cette année un facteur rajoute de la difficulté aux bénévoles des refuges : la chaleur. Ils vont devoir composer avec. "C'est très difficile de gérer et c'est très important parce que les chiens et les chats sont très sensibles à ces températures-là. Ils ne sont pas fait comme nous. Ce sont des animaux qui n'ont pas la capacité de transpirer et de réguler leur température comme nous on le fait (...) on leur installe des petites piscines dans les enclos, on essaie de les arroser le plus régulièrement possible. On limite les sorties. On leur fait des petites glaces avec des petits morceaux de saucisses, de vache kiri et de glaçon", détaille Olivia Cirilli.

Pour rappel, abandonner son animal aux abords des routes est passible de deux ans de prison et de 30.000 euros d'amende.

Le reportage de la rédaction.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess