Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Ile-de-France : les solutions pour ne pas rentrer en voiture après avoir bu au nouvel an

mardi 29 décembre 2015 à 17:31 Par Marion Aquilina, France Bleu Paris

La Prévention routière lance ce mardi sa campagne de sensibilisation : "Mon réveillon mode d'emploi". Les solutions sont variées : dormir sur place, rentrer en taxi ou encore désigner un Sam. En Île-de-France, l'heure est à l'organisation pour ne pas rentrer en voiture complètement ivre.

Soirée arrosée.
Soirée arrosée. © Maxppp - Michel Clementz

Paris, France

C'est la traditionnelle piqûre de rappel, juste avant le nouvel an. La Prévention routière lance sa campagne de sensibilisation : "Mon réveillon mode d'emploi". D'après une enquête réalisée par la Prévention routière et Assureurs prévention, près de 9 Français sur 10 ont prévu de boire de l'alcool. Le problème n'est pas de faire la fête et boire mais plutôt ce que les gens font à la fin de la soirée. En Île-de-France, certains ont bien compris qu'il fallait anticiper pour ne pas rentrer en voiture après avoir bu.

Plus de 6 personnes sur 10 pensent boire au moins trois verres

Un nouvel an sans alcool, ce n'est pas vraiment un nouvel an pour Gaëtan. Cette année, pour la saint-Sylvestre, il a prévu d'apporter une bouteille de champagne et un sac de couchage. "Le nouvel an, c'est souvent la grosse fête donc on essaie de dormir sur place. Des collègues m'ont raconté qu'ils avaient perdu un membre de leur famille parce que le conducteur était alcoolisé. Ça refroidit." 

Quand on ne peut pas squatter chez ses amis, il y a toujours la technique du "Sam", le capitaine de soirée qui ne boit pas pour ramener tout le monde à bon port. Grégory vit en Seine-Saint-Denis, à Livry-Gargan. Avec ses amis, il a prévu d'aller en voiture à Paris pour le 31 décembre : "On a un Sam récurrent, il ne boit pas d'alcool donc c'est notre Sam officiel. C'est très pratique!

Zéro prise de risque également pour Géraldine et son mari, ils vont dîner chez des amis ce soir-là : "On rentrera en taxi ou en Uber. On sait qu'on ne prendra pas la voiture, c'est certain. On ne va pas mettre notre vie en danger." Mais le plus souvent, en fin de soirée, on a tendance à penser que l'alcool est retombé et qu'on peut reprendre la voiture. Piège ! Anne Lavaud, déléguée générale de l'association Prévention routière, explique qu'il faut rester vigilant : "On peut toujours attendre que les effets de l'alcool se soient atténués mais c'est assez long. Il faut compter entre une et deux heures pour éliminer une dose d'alcool." Il faut commencer à calculer une fois qu'on a arrêté de boire. Si on a bu 4 verres de vin et qu'on a cessé de boire à minuit, il faut patienter 8 heures avant de prendre la route.

>>> VOIR AUSSI : 
Nouvel an : risque accru d'accident de la route selon la Prévention routière