Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ile-de-France : opération escargot des autocaristes mercredi dans toute la région

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Paris, France Bleu

Les autocaristes se sentent oubliés. La crise sanitaire les a durement touchés et leur secteur aura du mal à se remettre en route avec l'absence prolongée des touristes. Pour se faire entendre, le collectif des autocaristes indépendants a organisé une opération escargot mercredi en Ile-de-France.

Les autocaristes sont en colère
Les autocaristes sont en colère © Radio France - Bénédicte Robin

Les autocaristes ont organisé des opérations escargot sur les routes de notre région à partir de 9h00 ce mercredi. Entre 120 et 150 autocars ont participé à cette action, indique le collectif des autocaristes indépendants.

Trafic très perturbé mercredi sur plusieurs grands axes d'Ile-de-France

Les autocaristes devaient d'abord se retrouver à plusieurs points de rencontre : Roissy, le château de Versailles, Eurodisney et Orly. 

C'est de ces points de rendez-vous qu'ils sont partis en cortège direction Paris, porte d'Italie et Bercy où ils espèrent être reçus au ministère.

Les autocaristes avaient décidé de laisser une voie de circulation libre, mais le trafic a été perturbé sur le trajet qu'ils ont empruntés (A1, A4, A6, A13) mais aussi sur le Périphérique et dans le quartier de Bercy où ils sont arrivés vers 12h00 et où ils comptent rester au moins jusqu'à 18h00

Ils envisagent même de laisser une dizaine de véhicules sur place durant plusieurs jours s'ils ne sont pas reçus au ministère comme ils le demandent.

Les autocaristes se sentent oubliés 

Pour la reprise, "on parle des loisirs, de l'évènementiel mais peu du tourisme et encore moins des autocaristes",  regrette Antonio Faria du collectif des autocaristes indépendants, organisateur de la manifestation de mercredi.

Avec cette action, le collectif, qui a été créé au début de la crise du Covid, veut dénoncer les injustices à propos des aides allouées aux professionnels de leur secteur. Ces aides sont attribuées selon le chiffre d'affaires et ce sont les grosses entreprises, celles qui font plus d'un million de chiffre d'affaires par mois, qui sont favorisées, explique Antonio Faria. 

Le collectif demande donc que l'on supprime ce seuil d'un million d'euros pour l'obtention des aides de façon à ce que toutes les entreprises puissent y avoir accès. 

Le collectif a déjà envoyé une lettre ouverte sur le sujet au ministre des Transports. Elle est restée sans réponse. Il espère pouvoir être entendu ce mercredi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess