Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Île de Groix : des habitants créent un collectif pour alerter sur les problèmes de logement

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Une vingtaine d'habitants de Groix dans le Morbihan a créé le collectif apolitique "Ressac". Objectif, à l'approche des élections municipales : alerter les différents candidats et la population sur les difficultés à se loger de manière pérenne sur l'île.

Photo d'illustration de l'Île de Groix.
Photo d'illustration de l'Île de Groix. © Radio France

Logements insalubres, humides ou mal isolés. Obligation de déménager régulièrement. Loyers trop chers. C'est la problématique des habitants à l'année de l'Île de Groix, confrontés au manque de logements pérennes en dehors des habitations dédiées aux touristes. Ils ont donc créé le collectif "Ressac" pour aborder ces sujets avec les candidats aux élections municipales notamment. "En hiver, c'est très facile de trouver une location, mais ce sont des baux précaires et il faut partir en avril, car c'est plus rentable pour les propriétaires de louer à des touristes", indique l'une des membres du collectif. 

Il y a donc beaucoup de logements disponibles, mais pas pour de la location longue durée raconte cette membre. "Par exemple, si on regarde les offres sur Airbnb, il y a 300 logements disponibles actuellement. Si on regarde Leboncoin pour les annonces à l'année, il y a zéro offre", déplore-t-elle. Même constat du côté des logements sociaux : "L'offre n'est pas suffisante par rapport aux demandes et le temps d'attente est très long. Et une fois que les gens obtiennent un logement social, ils ne bougent plus."

Des discussions avec les candidats aux élections municipales

En trois ans, cette habitante a dû déménager quatre fois : "J'ai vécu dans un appartement considéré comme insalubre dans un premier temps, puis dans un appartement correct mais je devais le libérer pour la saison estivale, puis dans des colocations, mais ce n'est toujours pas une solution à long terme."

Le collectif interpelle les candidats aux élections municipales, estimant qu'il y a urgence. "Cela remet en cause nos projets de vie, puisque c'est difficile de construire quelque chose", souffle l'une des membres. Une rencontre est d'ailleurs prévue avec les habitants et les candidats aux municipales. La date n'est pas encore fixée, mais devrait avoir lieu avant le premier tour des municipales fixé le 15 mars prochain. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu