Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ile de Ré : des factures d'eau qui ne passent pas pour les Rétais

-
Par , France Bleu La Rochelle, France Bleu

Un collectif de plus de 200 habitants s'est constitué sur l'Ile de Ré. Ils ont tous en commun des factures d'eau démesurées. Erreur pour les uns qui obtiennent gain de cause, rattrapage de plusieurs mois de consommation pour les autres. Agur, le gestionnaire de l'eau, ne plaide pas coupable.

Facture d'eau d'un habitant de l'Ile de Ré
Facture d'eau d'un habitant de l'Ile de Ré © Radio France - Gérald Paris

Avec des factures d'eau importantes, plusieurs habitants de l'Ile de Ré se sont constitués en collectif pour contester les sommes à payer. Annick Delalleau est retraitée. Elle habite dans un logement social au Bois-Plage-en Ré, et c'est elle qui s'est émue en première de cette situation sur les réseaux sociaux. Surprise, sur Facebook, les témoignages s'enchaînent. Ici ou là des situations très différentes, parfois troublantes, avec peu ou pas de réponses claires.

Annick Delalleau, une habitante du Bois-Plage-en-Ré.
Annick Delalleau, une habitante du Bois-Plage-en-Ré. © Radio France - Gérald Paris

Pour Annick Delalleau, la nouvelle société Agur, qui a remplacé la Saur est à l'origine de tous ces problèmes. 

"Déjà dit-elle, le prix de l'abonnement a doublé dès le départ, il y a deux ans, cela s'est une chose, mais ensuite, c'est vraiment le grand flou dans les factures que l'on reçoit. Avec des consommations estimées au lieu de relevés physiquement réalisés, certains n'y retrouvent pas leur mouton. Moi qui paie 40 euros par mois depuis 15 ans, je ne comprend pas pourquoi d'un coup cela bondit au dessus des 100 euros. J'ai eu un entretien avec la société Agur, plus de deux heures. On m'a expliqué que cela était normal, qu'il n'y avait pas d'erreur, mais j'ai la sensation qu'il tente de noyer le poisson." 

Erreur de saisie ? Une facture passe de 620 euros à 293 euros !

Le doute est là, mais dans certains cas, l'erreur a été reconnue. Un de ses voisins a reçu une facture de 184 mètres cube, en fait, cela était 84 mètres cube. La somme à payer a été revue à la baisse de 620 euros à 293 euros. Une saisie mal effectuée ? Peut-être, mais de là à en faire une généralité, Jean Baptiste Fagalde, le directeur territorial d'Agur n'est pas d'accord :

"Sur la plupart des dossiers, si vous voulez, c'est que des _compteurs n'ont pas été relevés régulièrement, et que les grosses factures sont issues de rattrapage_. C'est cela qui peut amener des questions. Il y a eu 12 000 factures envoyées pour l'ile-de-Ré, il peut y avoir des dossiers à étudier. Les rétais peuvent prendre rendez-vous chez nous pour que l'on voit cela avec eux."

Pour prendre rendez-vous avec la société Agur, le numéro à composer, est le 09 69 39 40 00.

Mais visiblement, avec une certaine tension sur le sujet, le médiateur de Charente-Maritime étudie déjà près d'une dizaine de cas. 

Reportage sur les factures d'eau importantes de rétais

Choix de la station

À venir dansDanssecondess