Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ille-et-Vilaine : coup d'accélérateur pour la vente de camping-cars en 2020

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Armorique

A la sortie du premier confinement, les ventes de camping-cars ont fortement augmenté en France. La moyenne d'âge des acheteurs a diminué. Depuis la fin d'année, le rythme des achats est un peu moins soutenu.

Pour un camping-car neuf il faut compter entre 60.000 et 100.000 euros.
Pour un camping-car neuf il faut compter entre 60.000 et 100.000 euros. © Radio France - Benjamin Fontaine

Plus de 500.000 camping-cars circuleraient en France selon la fédération nationale des camping-caristes. En 2020, ce chiffre a a connu une belle progression. A la sortie du premier confinement, de nombreux Français ont dépensé leurs économies pour acheter le véhicule de leur rêve.

La moyenne d'âge des acheteurs en baisse

"Pour les gens c'était un moyen de se sentir en sécurité par rapport au Covid et de s'assurer un abri pour les vacances d'été parce qu'ils n'étaient pas sûrs de pouvoir aller dans les gîtes ou les hôtels," raconte Frédéric Bretagne, directeur commercial de Bonjour Caravaning à Orgères. "Il y a eu un vrai boom des ventes qui est redescendu petit-à-petit."

Pour un véhicule neuf, il faudra dépenser entre 60.000 et 100.000 euros en fonction de ses envies. Un cadeau que les camping-caristes s'offrent le plus souvent lorsqu'ils sont en retraite. "Mais l'an dernier on a vu la moyenne d'âge des acheteurs baisser autour de 45-50 ans et ce n'est pas rare de voir des gens encore plus jeunes," souligne le directeur commercial.

"Le camping-car c'est la liberté. Celle de se poser où l'on veut ou presque, de partir quand on le souhaite si on est en retraite et surtout la possibilité de fuir la foule," confie François venu en repérages sur le parking où sont garés les 120 véhicules vendus par l'entreprise à l'occasion de son festival du camping-car. 

Plusieurs salons sont annulés

Pour la saison 2020, les ventes de Bonjour Caravaning ont augmenté de près de 10%. "Malheureusement, depuis le mois de septembre c'est beaucoup plus calme. Nous n'avons pas pu faire de gros salons et ça se ressent. Il n'y a pas eu de renouvellement donc nous n'avons pas beaucoup de véhicules d'occasions à proposer non plus," regrette Frédéric Bretagne. 

Si un nouveau confinement devait avoir lieu, il n'est pas certain qu'il aurait le même effet positif sur les carnets de commande des entreprises.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess