Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Ille-et-Vilaine : trop d'incivilités au stade de Janzé,le maire limite l'accès aux mineurs

-
Par , France Bleu Armorique

Face au nombre croissant de dégradations au complexe sportif Louis Lecoq, le maire de Janzé (Ille-et-Vilaine), Hubert Paris a décidé d'interdire l'accès du stade aux mineurs à partir de 22h30 pendant certaines périodes de l'année.

Les portes du vestiaires ont été incendiées.
Les portes du vestiaires ont été incendiées. © Radio France - Benjamin Fontaine

Janzé, France

Les jeunes de Janzé n'ont désormais plus le droit de se promener dans le secteur du stade Louis Lecoq entre 22h30 et 6h du matin pendant les vacances scolaires, le week-end et les jours fériés. Le maire de cette commune de plus de 8.000 habitants au sud-est de Rennes vient de prendre un arrêté pour limiter la circulation des mineurs sur le complexe sportif.

Déjà 30.000 euros de dégradations

Depuis le début de l'année, de nombreuses incivilités ont été constatées. "En général, on compte une dizaine de milliers d'euros de dégradations sur la commune par an. Pour 2019, on est déjà à 30.000 euros !" explique Hubert Paris. Il  y a une dizaine de jours, les portes du vestiaire ont été incendiées. "Ils ont aussi arraché des équipements sur la piste d'athlétisme, il y a des brûlures de mégots sur la pelouse synthétique et ils ont fait des trous dans le filet de la zone de lancer de poids. Franchement c'est n'importe quoi. On dirait qu'il y a un concours," se désole un jeune adolescent de la commune présent au stade avec deux amis. "C'est vrai que le soir il y a pas mal de jeunes ici. On écoute de la musique, on discute avec les copains, on boit. C'est sympa," confie sa copine. 

La cabane du juge-arbitre a elle aussi été incendiée. - Radio France
La cabane du juge-arbitre a elle aussi été incendiée. © Radio France - Benjamin Fontaine

Dans le quartier, certains habitants se plaignent des nuisances sonores causées par le bruit des scooters. Dans l'ensemble, les habitants saluent la décision du maire. "Il ne s'agit pas d'instaurer un couvre-feu. Cet arrêté va permettre aux gendarmes de raccompagner les jeunes chez leurs parents si ils sont mineurs. Parallèlement on mène un travail de prévention avec les pères et les mères des auteurs des troubles," assure le maire.

Faire retomber la pression

En prenant cet arrêté, Hubert Paris espère faire retomber la pression. L'incendie du vestiaire a provoqué une grande colère chez les sportifs. "Certains ont fait des rondes et on ne voulait pas que cela dégénère." L'élu rappelle que la justice fait aussi son travail et que sur les 400 jeunes de 14 à 18 ans de la commune, seule une quinzaine pose problème.

Choix de la station

France Bleu