Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ille-et-Vilaine : une puce dans les chaussures des résidents d'un Ehpad pour éviter qu'ils sortent

-
Par , France Bleu Armorique

A l'Ehpad Les Jardins du Castel à Châteaugiron (Ille-et-Vilaine), les chaussures des résidents sont équipées de puces connectées. Une solution mise au point par une entreprise rennaise pour contrôler les sorties des patients fragiles, comme ceux atteints d'Alzheimer.

La puce est placée dans les chaussures ou chaussons des résidents.
La puce est placée dans les chaussures ou chaussons des résidents. - LiveStep

Conçue à Rennes, cette innovation permet aux équipes de Ehpads de mieux contrôler les sorties des résidents notamment ceux atteints de la maladie d'Alzheimer. Ce système, baptisé LiveStep est testé avec succès depuis un an à la maison de retraite Les Jardins du Castel de Châteaugiron, en Ille-et-Vilaine. Il s'agit d'une étiquette que l'on colle à l'intérieur de la chaussure ou du chausson du résident de l'Ehpad. Connectée à une antenne, cette puce permet ensuite de surveiller les allers et venues en temps réel. 

"L'antenne est installée sous le paillasson de l'entrée par exemple, et lorsque le résident va franchir ce passage, cela déclenche une alerte sur le téléphone du personnel de l'Ehpad" explique Romain Berrada, le créateur de LiveStep. 

Conçu avec les professionnels des Ehpads

Le système est très discret. Il a été conçu avec les professionnels de santé et des Ehpads. Jusqu'à présent, le personnel disposait de bracelets, "un équipement souvent jugé stigmatisant pour les résidents. Ces bracelets étaient souvent retirés, jetés par les résidents eux-mêmes" ajoute Romain Berrada. Avec cette nouvelle solution qui se glisse dans la chaussure, "c'est presque invisible." LiveStep est testé aux Jardins du Castel à Chateaugiron depuis un an. Dans cet établissement qui compte 120 résidents dont 36 dans une unité Alzheimer, "il y a trois ou cinq patients identifiés comme fragiles, et qui sont susceptibles d'emprunter trois accès sur lesquels cet équipement a été installé".

Un an après le début de sa commercialisation, LiveStep équipe déjà plusieurs autres maisons de retraite et cliniques de l'Ouest notamment à Rennes, Quimper et Nantes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess