Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Ils racontent 2020 en Limousin

Ils racontent 2020 : la Briviste Patricia Bordas atteinte de la covid, "c'est pernicieux cette maladie"

-
Par , France Bleu Limousin

En cette fin 2020, différentes personnalités du Limousin nous racontent leur année marquée par la crise sanitaire. Aujourd'hui, la parole est donnée Patricia Bordas. La référente de la République en Marche en Corrèze, a contracté la covid.

Patricia Bordas a été diagnostiquée positive au coronavirus le 15 avril. Elle commence tout juste à vraiment se sentir mieux. Elle reste cependant encore souvent fatiguée
Patricia Bordas a été diagnostiquée positive au coronavirus le 15 avril. Elle commence tout juste à vraiment se sentir mieux. Elle reste cependant encore souvent fatiguée © Radio France - Philippe Graziani

Tous les jours durant ces vacances  nous revenons sur cette année hors norme avec des témoignages. Aujourd'hui nous sommes avec Patricia Bordas. La référente de la République en Marche en Corrèze fait partie des milliers de personnes qui ont eu effectivement la covid. Même si elle a eu une forme pas trop sévère de la maladie, celle-ci a tout de même changé beaucoup de chose dans sa vie.

Patricia Bordas, le jour fatidique de cette année pour vous c'est vraiment le 15 avril ?

Oui. C'est le 15 avril. Le 15 avril, j'ai envie de dire, même si d'autres l'ont déjà dit, le ciel m'est tombé sur la tête. Le 15 avril j'ai appris que j'étais suspectée covid. Et depuis le 15 avril je n'ai pas repris mon activité professionnelle.

Parce que vous n'êtes pas débarrassée de cette maladie ?

Non. Je n'en suis pas tout à fait débarrassée. C'est-à-dire qu'en fait c'est pernicieux cette maladie. C'est insidieux. Vous avez cette fatigue qui vous mine. Et indirectement je pense que vous vous posez plein de questions. D'abord je pense que quand vous êtes confinée comme je l'ai été pendant 4 semaines, que vous perdez le goût, l'odorat, vous le subissez. C'est-a-dire que vous subissez les jours qui passent et vous faites ce que vous pouvez. Voilà pour le début. Après vous essayez de réapprendre à vivre. Ce qui a été le plus dur pour moi c'est apprendre à marcher. Parce que j'ai eu beaucoup de mal à réapprendre à marcher. J'ai eu aussi beaucoup de mal a accepter que l'on puisse se questionner sur la longueur de mon arrêt maladie, puisque je n'ai pas repris depuis le 15 avril. Et je ne reprendrai pas puisque j'ai pris une décision : je serai à la retraite ce 1er janvier 2021. Et c'est aussi pour cette raison que j'ai décidé de prendre ma retraite. Ce n'était pas une envie. C'est liée à la covid.

Vous vous êtes dit à un moment donné, mais pourquoi moi ?

Oui. Parce qu'en plus je faisais beaucoup sourire mon entourage puisque j'étais très très prudente. Donc je me dis pourquoi moi mais c'est surtout que je suis incapable de dire où je l'ai attrapée.

S'il n'y avait qu'une seule chose que vous souhaitez pour 2021, c'est quoi ?

C'est faire une grande fête familiale. Retrouver ma famille, mes enfants, mes petits-enfants, les enfants de mon compagnon, ses petits-enfants, c'est-à-dire faire une vraie fête. Parce que je crois que c'est ça qui manque. Il y a aussi les amis : dire je vais prendre un café, je vais voir un ami. Voilà ce que je souhaiterais pour 2021, avec la santé.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess