Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ils achètent un mobil-home dans un camping de Sanguinet et sont sommés de partir quelques mois plus tard

-
Par , France Bleu Gascogne

Les propriétaires de mobil-homes du domaine des Oréades à Sanguinet devront avoir quitté les lieux au 1er janvier 2022. Ce camping vient d'être racheté et le nouveau propriétaire veut arrêter de louer des emplacements nus à des particuliers. Plusieurs propriétaires veulent saisir la Justice.

Image d'illustration
Image d'illustration © Radio France - Elena Louazon

Les propriétaires de mobil-homes au domaine des Oréades à Sanguinet sont priés de quitter le site au plus tard le 1er janvier 2022. Ils sont un peu plus de deux cents. Ces propriétaires ont reçu le 10 novembre dernier une lettre recommandée avec accusé de réception les informant d'un changement d'actionnaires de ce camping cinq étoiles situé près du lac. Dans ce courrier dont France Bleu Gascogne a obtenu une copie, le nouveau directeur du site, Laurent Bruget, explique que le mode de commercialisation des emplacements va être modifié pour "passer de la location d'emplacements nus à une location d'emplacements équipés de locatifs pour une clientèle touristique".

Le nouveau directeur du camping explique dans ce courrier que le domaine des Oréades "n'aura plus vocation à proposer la location d'emplacements nus afin d'y faire stationner des résidences mobiles de loisirs au 1er janvier 2022". Laurent Bruget rajoute que pour tenir compte à la fois des circonstances sanitaires actuelles et de la proximité de l'arrivée du terme des contrats [NDLR : ils sont renouvelés chaque année au 31 décembre avec les propriétaires de mobil-homes], les propriétaires de mobil-homes peuvent souscrire à un nouveau contrat de location d'emplacement pour 2021. Un nouveau contrat prévoyant une augmentation du tarif de location des parcelles sur lesquelles sont installées les mobil-homes.

La direction du domaine des Oréades propose aussi une solution d'achat des mobil-homes des propriétaires au prix de marché par un professionnel de l'occasion qu'elle a contacté à cet effet. Elle propose aussi de prendre en charge les frais de désinstallation et de préparation des mobil-homes en vue de leur enlèvement. 

Menace d'expulsion

En cas de refus d'une de ces propositions, les propriétaires seront sommés de retirer leur mobil-home au plus tard le 28 février 2021, sous peine d'être expulsés. "Vous serez considérés comme occupant sans droit ni titre et nous serons contraints de mettre en oeuvre toute voie de droit, sous astreinte, pour faire libéré votre emplacement" précise le courrier recommandé.

Plusieurs résidents du domaine des Oréades à Sanguinet ont l'impression d'avoir été floués, surtout ceux qui ont acheté un mobil-home à l'ancien propriétaire du site ces derniers mois. C'est la cas de Francis et de sa femme. Ce couple d'Auch dans le Gers a investi 56 000€ pour acheter leur mobil-home avec terrasse sur place. Ils en ont pris possession fin janvier 2020. Ils auront finalement pu en profiter seulement 32 jours   à cause du coronavirus et de la revente du camping. On leur propose aujourd'hui de leur racheter leur mobil-home 22 000€, soit une décote de 60% en quelques mois. Ils vont retirer leur bien avec le sentiment de s'être faits arnaqués.

Francis Duffron a acheté avec sa femme un mobil-home 56 000€ au domaine des Oréades en janvier 2020. Ce retraité gersois a l'impression de s'être fait floué.

Patrice Tartarat a lui acheté un mobil-home 15 500€ au domaine des Oréades le 26 septembre dernier, un mois avant le changement de propriétaire. Un coup de coeur familial pour ce girondin habitant à 45 minutes du camping. Il ne comprend pas comment a pu avoir lieu cette transaction alors que le domaine était surement sous compromis de vente à cette époque. Avec d'autres propriétaires mécontents, il s'est rapproché de l'association Familles Rurales pour obtenir une aide juridique. Ils devaient rencontrer un avocat ce mercredi 9 décembre.

Plusieurs propriétaires de mobil-homes du domaine des Oréades à Sanguinet envisagent désormais un recours en Justice

Plusieurs résidents du domaine des Oréades envisagent désormais une action en Justice soit pour pouvoir  rester sur place aux conditions qui prévalaient jusqu'ici, soit pour être dédommagés : qu'on leur rachète leur mobil-home au prix qu'il l'ont payés.

Nous avons cherché à joindre le nouveau propriétaire du domaine des Oréades à Sanginet qui nous a fait savoir, par la voix de son avocat, qu'il ne souhaitait pas répondre à nos questions. Nous avons aussi cherché à joindre l'ancien propriétaire du site, Jean-Bernard Duluc, qui ne nous a pas rappelés.  

Choix de la station

À venir dansDanssecondess