Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Débarquement : ils étaient amis pour la vie, la mort sépare l'ancien combattant allemand du vétéran français

Ils étaient tombés dans les bras l'un de l'autre lors des cérémonies du 70ème anniversaire du débarquement de Normandie le 6 juin 2014 à Ouistreham (14). Léon Gauthier, vétéran français du Jour-J, a perdu son ami, l'ancien combattant allemand Johannès Börner, décédé dimanche 20 mai.

 Johannès Börner (à droite) et Léon Gauthier (à gauche) sur la photo prise le 6 juin 2014 à Ouistreham lors du 70ème anniversaire du D-Day
Johannès Börner (à droite) et Léon Gauthier (à gauche) sur la photo prise le 6 juin 2014 à Ouistreham lors du 70ème anniversaire du D-Day © Maxppp - - Ian Langson -

Ouistreham, France

C'est une photo qui avait ému le monde entier. Une image  prise le 6 juin 2014 sur la plage de Ouistreham (Calvados) lors des cérémonies du 70e anniversaire du Débarquement de Normandie. Johannès Börner, l'ancien combattant allemand, tombant dans les bras de son ami Léon Gauthier, vétéran français du Jour-J.  Un symbole fort sous les yeux, ce jour-là, de Barack Obama, de Vladimir Poutine, de la Reine d'Angleterre, de François Hollande et de quinze autres chefs d'Etat. Léon, l'ancien du commando Kieffer, a perdu cette semaine son ami allemand, décédé ce dimanche 20 mai à l'âge de 92 ans. Les deux ennemis d'autrefois étaient devenus amis pour la vie depuis de nombreuses années.

Le mot :  Démocratie

Sophie Börner, elle, a perdu son père. Il avait, à la fin de la Bataille de Normandie, été capturé par les alliés en août 1944 dans la poche de Falaise-Chambois. 

C'est dans le camp anglais où il a été fait prisonnier que mon père a découvert  le mot démocratie. Il n'avait vécu, depuis sa naissance, que dans un pays dictatorial (...) " raconte sa fille

A partir de là, la vie du combattant allemand bascule. Johannès Börner, originaire de Leipzig en ex-Allemagne de l'Est,  ne retournera pas habiter dans son pays. Il est âgé à l'époque de 23 ans et c'est en Normandie qu'il décide de faire sa vie. Il obtient en 1956 la nationalité française, épouse Thèrèse, une Normande et devient profondément européen. 

Chaque 6 juin il hissait le drapeau européen aux fenêtres de notre maison" explique Sophie Börner

Un amitié profonde avec Léon

A Ouistreham, où il ouvre un restaurant, Johannès Börner rencontre Léon Gauthier, un ancien du commando Kieffer, un des  177 Français ayant débarqué le 6 juin 44. Et c'est là que naît une amitié profonde entre les deux hommes. Ils se voient souvent, font des conférences ensemble dans des écoles et des lycées . Ils prônent la paix et la réconciliation auprès des jeunes générations.

La photo sur son cercueil

C'est tout naturellement à ces deux hommes que les organisateurs des cérémonies du Jour-J pensent  le 6 juin 2014 pour symboliser, devant les caméras du monde entier, la réconciliation franco-allemande sur la plage de Ouistreham lors de la cérémonie internationale célébrant le 70e anniversaire du Débarquement.  Ce jour-là,  Johannès et Léon, très émus, tombent dans les bras l'un de l'autre. L'image fera le tour du monde et c'est cette photo qui sera sur le cercueil du vétéran allemand ce vendredi 25 mai 2018 lors de ses obsèques dans l'église Saint Samson de Ouistreham. Léon, comme toujours, sera là...

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu