Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ils inaugurent des cabines téléphoniques pour protester contre l'antenne-relais

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu

Les habitants du bourg de Saint-Cadou, près de Sizun, ont inauguré deux cabines téléphoniques, un pied de nez au projet d'installation d'une antenne-relais 4G.

Les deux cabines de Saint-Cadou sont des extensions de ligne téléphoniques privées
Les deux cabines de Saint-Cadou sont des extensions de ligne téléphoniques privées © Radio France - Roméo van Mastrigt

Le petit bourg de Saint-Cadou a inauguré ce samedi 1er août deux cabines téléphoniques en bois, des extensions de lignes privées, en bordure de route. Le projet, à l'initiative de l'association Kurun, vise à contrer l'installation d'une antenne-relais 4G par Free. Ces deux cabines doivent permettre aux randonneurs et aux curieux de passage de passer des coups de fil dans ce village dit "zone blanche". 

Des effets sur la santé et la biodiversité

Certains habitants de Saint-Cadou sont farouchement contre la construction de cette antenne-relais qu'ils considèrent néfastes pour la santé et pour l'environnement. "Cette antenne n'est pas forcément utile. On montre que l'on peut faire autrement ! On veut réinventer et créer des initiatives pour éviter de voir apparaître cette antenne", raconte Mayan, une habitante de Saint-Cadou. Les cabines téléphoniques sont gratuites, à disposition de chacun et pourront même servir de lieux d'affichage et d'échange. 

Deux cabines téléphoniques ont été inaugurées, en haut et en bas du bourg de Saint-Cadou
Deux cabines téléphoniques ont été inaugurées, en haut et en bas du bourg de Saint-Cadou © Radio France - Roméo van Mastrigt

Une nécessité pour la sécurité des randonneurs

Le maire de Sizun, dont dépend Saint-Cadou, est formel : cette antenne-relais doit voir le jour pour sécuriser le lieu. Il veut notamment permettre aux randonneurs, qui parcourent la vallée de l'Elorn, de téléphoner en cas de pépin. "Les gens ne sont pas toujours en sécurité. Ils aimeraient pouvoir contacter les secours en cas de mauvaise chute", justifie-t-il. Il évoque notamment le cas de cette promeneuse qui s'est fracturé le col du fémur le mois dernier et qui a du ramper jusqu'au bourg, malgré le fait qu'elle ait son téléphone avec elle mais sans possibilité d'appeler, faute de réseau. 

Les habitants de Saint-Cadou avant l'inauguration d'une des deux cabines
Les habitants de Saint-Cadou avant l'inauguration d'une des deux cabines © Radio France - Roméo van Mastrigt

Un moratoire contre les antennes 

En mars dernier, les résultats de l'enquête publique concernant l'antenne ont été validés. Le Plan local d'urbanisme (PLU), lui, n'a été modifié qu'en juin dernier. L'antenne-relais pourrait donc voir le jour au dernier trimestre 2020, selon le maire de la commune. Entre temps, l'association Kurun a rejoint l'intercollectif finistérien anti-5G. Il demande notamment à ce qu'un moratoire contre la 5G soit effectué avant la construction des fameuses antennes. 

ECOUTEZ - Deux cabines téléphoniques inaugurées à Saint-Cadou contre le projet d'antenne-relais

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu