Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ils manifestent contre le "retour à l'anormal" à Amiens en tentant de respecter la distanciation sociale

-
Par , France Bleu Picardie

Environ 80 personnes se sont rassemblées à la gare d'Amiens lundi soir contre un "retour à l'anormal" avec le déconfinement. Ils ont descendu la rue des Trois Cailloux, la plupart masqués, en tentant de respecter les règles de distanciation sociale.

Environ 80 personnes se sont rassemblées dans le centre-ville.
Environ 80 personnes se sont rassemblées dans le centre-ville. © Radio France - Marc Bertrand

Environ 80 personnes se sont rassemblées à la gare d'Amiens lundi soir contre un "retour à l'anormal" avec le déconfinement, à l'appel de plusieurs sections syndicales amiénoises, et des gilets jaunes, et d'Extinction rébellion notamment. Ils ont descendu la rue des Trois Cailloux, la plupart portant des masques sur la bouche, en tentant de respecter les règles de distanciation sociale. 

"C'est dingue qu'on ait à payer pour des masques"

"On y arrive très bien", se défend une manifestante, qui dit ressortir dans la rue après près de deux mois de confinement pour "montrer qu'on est toujours là dans le combat contre la réforme des retraites". Une autre se dit révoltée par la gestion de la crise du Covid-19 par le gouvernement : "C'est dingue qu'on ait à payer pour s'acheter des masques, ils devraient être distribués gratuitement et en nombre à la population"

La police très discrète

Le gouvernement a interdit, dans le cadre de la sortie progressive du confinement, les rassemblements à plus de dix personnes. Mais en plein air, dans la rue, les manifestants sont pour la plupart masqués. "On est en groupes de dix", assure l'un d'entre eux. En tout cas, la police n'est pas intervenue pour les disperser, elle s'est même fait très discrète pendant le rassemblement.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu