Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Ils ont tout perdu dans un incendie : un grand élan de générosité pour une famille de Montréal-du-Gers

-
Par , France Bleu Gascogne
Gers, France

Le 1er janvier, un incendie a ravagé la maison de la famille Kellener à Montréal-du-Gers. Heureusement, personne n'a été blessé, le couple et ses trois enfants étaient absents. Mais tout a brûlé. Depuis, un grand élan de solidarité s'est mis en place sur la commune et bien au-delà.

Le 1er janvier, un incendie a ravagé la maison de la famille Kellener, à Montréal-du-Gers
Le 1er janvier, un incendie a ravagé la maison de la famille Kellener, à Montréal-du-Gers © Radio France - Marie Rouarch

"On n'a plus rien. Tout a brûlé", lâche Laurent Kellener, le père de famille. Lundi 1er janvier, il rentre de vacances avec sa femme et leurs trois filles. Sur la route, un coup de fil : un incendie s'est déclaré dans la maison qu'ils construisent de leurs mains depuis un an et demi. Le feu a ravagé la partie de la bâtisse terminée et donc habitable. Depuis, les cinq membres de la famille Kellener peuvent compter sur un grand élan de solidarité dans leur commune, Montréal-du-Gers, et bien au-delà.

"Les pompiers n'ont rien pu faire", explique Laurent Kellener, un regard ému posé sur les décombres de sa maison. "J'ai du mal à m'approcher plus parce que là, il y a toute notre vie, les affaires de ma femme, les bijoux de baptême de mes filles..." Dans l'urgence, les Kellener ont trouvé refuge dans leur famille, pas très loin de Montréal. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

La solidarité du monde rural

Dans l'urgence toujours, le maire de Montréal, Gérard Bezerra, a lancé un appel aux dons. Une affichette a été distribuée dans toutes les boîtes aux lettres du village de 1 250 âmes environ. "Tous les dons en vêtements ou financiers peuvent être déposés à la mairie de Montréal-du-Gers", dit le petit tract. 

L'élu l'avoue, il ne s'attendait pas à une telle vague de solidarité. L'appel a été relayé maintes et maintes fois sur les réseaux sociaux, partagé des centaines de fois, par l'employeur de madame Kellener par exemple :

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Et ça fonctionne, "au-delà de nos espérances" confient en chœur le maire et le père de famille. Depuis deux jours, les habitants du village affluent à la mairie et déposent des sacs de vêtements. "Une vingtaine au moins depuis ce matin, décrit Ludovic Lafontan, le chef des pompiers qui travaille également à la mairie, et vingt autres déjà hier". Annick et sa fille Lou, 10 ans, sont venues dès qu'elles ont trouvé l'appel dans leur boîte aux lettres. "En cinq-dix minutes, on a sorti des vêtements pour les enfants. On ne peut pas ne rien faire", déclare la maman. "Des bonnets, des doudounes, des t-shirts, des vêtements chauds pour l'hiver", poursuit la petite fille.

Les dons s'accumulent dans la mairie de Montréal-du-Gers
Les dons s'accumulent dans la mairie de Montréal-du-Gers © Radio France - Marie Rouarch

Une résonance au-delà de Montréal-du-Gers

L'élan de solidarité dépasse largement les frontières de la commune. Les deux secrétaires de mairie reçoivent des coups de fil de Bassoues, Vic-Fezensac, Éauze, Condom, Miélan et même du Lot-et-Garonne et des Landes. Des gens qui proposent "de l'argent, de la vaisselle, des frigos", s'étonne Ludovic Lafontan. 

On est vraiment soutenus, c'est ça aussi qui fait qu'on reste forts - Laurent Kellener

À son arrivée en mairie, Laurent Kellener découvre le tas de vêtements déposés par les généreux donateurs. "Ça nous fait chaud au cœur de savoir que tout le monde est derrière nous", reconnaît-il. "On ne se sent pas seuls et c'est super important. Et pourtant on n'habite pas la région depuis longtemps donc forcément, ça nous touche beaucoup". Une de ses inquiétudes, désormais : comment remercier tous les gens qui lui viennent en aide ? 

Des gens qui, en tout cas, lui donnent la force de rester motivé pour repartir, reprendre les travaux de sa maison dès que possible. En attendant, la famille va être logée dans un chalet du village-vacances de Montréal-du-Gers aux frais de l'assurance, pour neuf mois au minimum, le temps du déblaiement et de la reconstruction de la partie habitable de la maison détruite par les flammes.

Si vous souhaitez venir en aide à cette famille, vous pouvez contacter la mairie de Montréal-du-Gers au 05 62 29 52 00 ou mairie-montreal@wanadoo.fr.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess