Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Ils racontent 2020 en Limousin

Ils racontent 2020 : le restaurateur Dominique Troubat à Boisseuil "En un an j'ai plus appris qu'en 10 ans"

-
Par , France Bleu Limousin

Cette année 2020 marquée par la Covid-19 restera gravée dans les mémoires de tous les restaurateurs contraints de fermer plusieurs mois leurs établissements. Dominique Troubat a ouvert son restaurant l'Hélix il y a 4 ans à Boisseuil au sud de Limoges. Il nous raconte ce qu'il a traversé.

Pour Dominique Troubat, patron du restaurant l'Hélix à Boisseuil quand on peut résister à cette drôle d'année on peut tout traverser
Pour Dominique Troubat, patron du restaurant l'Hélix à Boisseuil quand on peut résister à cette drôle d'année on peut tout traverser © Radio France - Françoise Ravanne

Jeune restaurateur, Dominique Troubat a ouvert son propre établissement "l'Hélix" il y a 4 ans à Boisseuil au sud de Limoges. Un restaurant à la cuisine traditionnelle qui faisait 80 couverts par jour, mais ça c'était avant le premier confinement. Aujourd'hui au terme de cette année si particulière, difficile pour lui d'exprimer en quelques mots ce qu'il ressent. "Il y a du négatif et du positif" confie t-il car malgré les difficultés il a tout fait pour garder la tête hors de l'eau, même s'il a dû se séparer d'un cuisinier et si ses salariés sont au chômage partiel.

"Quand on aura traversé tout ça on sera beaucoup plus fort" Dominique Troubat

"C'est vrai que j'ai un sentiment d'abandon et l'impression qu'on nous met des bâtons dans les roues mais je pense qu'il faut arrêter de se dire que quelqu'un va venir nous sauver, c'est pour ça qu'on a continué à travailler" explique le jeune restaurateur qui n'a quasiment jamais quitté ses fourneaux car il s'est mis à proposer des plats à emporter ou à livrer. "J'ai appris plus en un an que je l'aurais fait en 10 ans de travail. J'ai appris sur mes clients, sur les grossistes les fournisseurs ... Il y a de la solidarité mais aussi des coups dans le dos et je n'aurais jamais pu apprendre cela dans une autre situation...Et je pense que quand on aura traversé tout ça on sera beaucoup plus fort"

Un restaurateur solidaire avec les soignants du CHU 

Ce que retiendra Dominique Troubat de cette drôle d'année c'est qu'il a fallu à chaque fois s'adapter, entre les deux confinements, la réouverture cet été et le planning de ses salariés. Une situation très compliquée financièrement mais il y a eu aussi pour lui des moments de satisfaction. Car lors du premier confinement, avec d'autres restaurateurs de Limoges il a livré des repas aux soignants du CHU de Limoges. Au début c'était pour éviter le gaspillage il y avait beaucoup de réserves dans leurs chambres froides mais avec du recul Dominique Troubat en retient autre chose "Au début on a fait ça pour continuer à cuisiner et pour faire du bien autour de nous mais juste après le premier confinement j'ai vu arriver des soignants parmi mes clients notamment une dame qui a tenu à me remercier pour les moêlleux au chocolat qu'elle avait mangés à l'hôpital, et ses remerciements m'ont fait beaucoup de bien" confie t-il encore.

Aujourd'hui Dominique Troubat n'aspire qu'à une chose : revoir du monde dans son restaurant même s'il s'attend à une année 2021 encore très difficile.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess