Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Cancers des enfants : deux papas qui rallient Saint-Malo à Nice à vélo font étape à La Rochelle

-
Par , France Bleu La Rochelle

Mike et Fred ont chacun perdu leur fils d'un cancer pédiatrique rare fin 2017. Cette année, les deux papas se sont lancé le défi de passer par les CHU des grandes villes et d'aller à la rencontre de la population pour parler de leur association. Ce mercredi 26 mai ils passaient par La Rochelle.

Fred (à gauche) et Mike (à droite) rallient Saint-Malo à Nice à vélo pour sensibiliser aux cancers des enfants
Fred (à gauche) et Mike (à droite) rallient Saint-Malo à Nice à vélo pour sensibiliser aux cancers des enfants © Radio France - Audrey Abraham

Ça s'appelle le Léo Pierrot Bike Tour. Ils rallient Saint Malo à Nice en vélo pour sensibiliser aux cancers des enfants. Mike et Fred ont créé l'association Léo après avoir chacun perdu leur fils d'un cancer fin 2017. En parcourant 1 600 km à vélo avec des étapes dans certains centres hospitaliers, les deux papas espèrent attirer l'attention sur les 2 500 cancers pédiatriques rares détectés chaque année. 

Léo avait 15 ans et demi, Pierrot en avait 18 et c'est à force de fréquenter l’hôpital de Nice qu'ils se sont liés d'amitié et leurs parents par la même occasion. Chaque soir, Mike et Fred dorment dans une ville différente, chez des amis ou des inconnus qui ont accepté de les héberger et ce mercredi 26 mai ils ont fait un stop à La Rochelle. 

"C'est une chaîne de bienveillance"

Il est 15 heures quand Mike et Fred débarquent à Lagord chez Christophe et Marie Agnès. Ils ont quatre heures de vélo dans les jambes alors l'accueil que leur réserve le couple leur fait chaud au cœur : "On a réussi à boucler toutes les étapes et toutes les nuitées avec des connaissances et des inconnus qui nous ont hébergés. Hier on était à La Roche-sur-Yon chez des gens très sympa. C'est une chaîne de bienveillance, ça réconcilie avec l'humanité parce que les gens sont au top !" Et ce plaisir est largement partagé par Christophe et Marie-Agnès : "On s'est connu par les réseaux sociaux et dès qu'ils ont proposé de faire ce Léo Pierrot Bike Tour pour nous ça a été naturel de les recevoir. D'abord pour l'effet solidarité et ensuite pour les rencontrer pour de vrai !" 

Cette grande aventure humaine est partie d'un simple défi lancé par Mike à Fred, peu habitué à rouler à vélo : "J'ai jamais fait plus de 60 kilomètres donc dès le deuxième jour je me suis dit «Est-ce que ça va tenir?» Et oui ! La réponse est oui, il ne faut rien lâcher donc on ne lâche rien !" Il ne faut rien lâcher et se battre parfois contre les éléments : "On a tout connu, la pluie, le vent, le soleil, c'était assez chaotique mais bon..."

Il reste 1 200 kilomètres de route jusqu'à Nice

Alors pour les encourager, le couple leur a préparé un festin pour le dîner, les rassure Christophe : "Des spécialités locales, des huîtres, du poisson, des fromages de la région et puis demain ils partiront avec de quoi grignoter sur la route !" De la force il va leur en falloir : il reste 1200 km jusqu'à Nice. Un effort nécessaire pour porter haut leur message concède Mike : "Aujourd'hui il y a à peu près 2 500 enfants qui sont atteints d'un cancer chaque année et 600 décèdent. Si l'effort physique que l'on fait pourrait un peu s'assimiler à l'effort que font nos enfants tout au long de leur maladie, ce serait un peu un lien. C'est surtout cette notion de solidarité et de partage qui est importante."

Sur leur parcours les deux papas se rendent dans certains centres hospitaliers pour rencontrer des enfants malades et leur famille : "Avant hier on était au CHU de Nantes, on a rencontré tous les médecins, les infirmiers et deux parents qui étaient un petit peu déboussolés parce qu'ils avaient leur enfant hospitalisé mais bon, ça leur a fait du bien de nous voir. Et surtout on a rencontré Louise, une jeune fille atteinte d'un cancer, ça lui a remonté un peu le moral, à nous aussi parce qu'on s'aperçoit que nos jeunes ils sont quand même costauds dans leur tête. C'est des belles personnes tous !"

L'arrivée à Nice est prévue pour le 10 juin. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess