Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Environnement

Ils réalisent leurs décorations de Noël en volant dans la forêt des Landes

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu

Plusieurs propriétaires forestiers du massif des Landes de Gascogne sont victimes de vols avant les fêtes de Noël. Ils se font dérober de jeunes pins ou du houx. Généralement, ils ne portent pas plainte car les dégâts sont minimes mais il s'agit bien de vol : 90% de la forêt landaise est privée.

La forêt des Landes de Gascogne
La forêt des Landes de Gascogne © Radio France - Frédéric Denis

Landes, France

La couronne de houx, ça reste tendance pour embellir sa maison à Noël. Mais cette tendance, Sophie Gaston s'en passerait bien :  cette propriétaire forestière de Pontenx-les-forges, dans les Landes, possède 600 hectares de pins et depuis une dizaine d'années, juste avant les fêtes, elle retrouve certaines de ses parcelles dépouillées. 

Radio France
© Radio France - Régine Jessel

"Ca me désole ! Les houx mettent des années à grossir, des gens coupent carrément les arbres" Sophie Gaston, propriétaire forestière

Sophie Gaston se fait régulièrement voler du houx dans sa propriété avant Noël

90% de la forêt landaise est privée, couper un jeune pin, du houx ou ramasser des pignes, c'est donc du vol. Les contrevenants risquent des contraventions.

Généralement, les propriétaires forestiers ne portent pas plainte 

De prime abord, les dégâts restent minimes. Pourtant, voler ne serait-ce qu'un seul pin dans une parcelle, ça peut avoir de graves conséquences pour les parcelles.

"On voit quelques secteurs où les arbres ont été massacrés" Thierry Cazeaux, conseiller forestier à la chambre d'agriculture des Landes

Les voleurs coupent en général les jeunes pins, âgés de quatre à cinq ans. Ils les coupent généralement à un mètre de hauteur pour récupérer la cime, mais ils ne prennent aucune précaution. La blessure de l'arbre, l'endroit où il a été coupé constitue alors une porte d'entrée pour les parasites, en particulier le fomes des résineux.

Dans les Landes de Gascogne, le fomes cause la mort des pins maritimes mais sans le cœur des arbres ne pourrissent pas. Ce champignon est présent dans l'atmosphère et peut se déposer à l'endroit où le jeune pin a été coupé. Il peut contaminer les arbres autour. On voit alors apparaître des tâches de mortalité. 

Le fomes du pin maritime peut mettre en péril à moyen terme tout une parcelle. Cela peut représenter de grosses pertes économiques pour les propriétaires des parcelles. 

Couper un seul jeune pin peut, à terme, condamner toute une parcelle