Société

Ils refusent la limitation de vitesse à 90km/h sur l'autoroute A7 à Valence, et le font savoir

Par Florence Gotschaux et Nathalie De Keyzer, France Bleu Drôme-Ardèche jeudi 3 septembre 2015 à 21:22

Damien Toumi et des militants de Debout la France distribuent des tracts au péage de Valence Nord
Damien Toumi et des militants de Debout la France distribuent des tracts au péage de Valence Nord © Radio France - - Nathalie De Keyzer

Des membres du parti Debout La France ont distribué des tracts au péage de Valence Nord, ce jeudi matin pour dénoncer un "coup de com" du maire Nicolas Daragon et un racket contre les automobilistes.

Ce jeudi matin, quatre membres du parti Debout la France, le parti de Nicolas Dupont-Aignan, se sont postés au péage de Valence Nord, pour distribuer des tracts. Pendant une heure, ils ont ainsi dénoncer la mesure que prône le maire de Valence: limiter la vitesse sur l'autoroute à 90km/h (contre 110) dans la traversée de la ville. Une mesure qui ne sert à rien pour lutter contre la pollution, aux yeux des militants.

ENRO 1 ANTI 90

Pour Damien Toumi, conseiller municipal à Bourg-les-Valence, c'est de la poudre aux yeux. Mieux: un plan de communication de la part de Nicolas Daragon, le maire de Valence, pour faire parler de lui et de sa ville. Limiter de 20 km/h la vitesse sur l'autoroute A7 ne changera rien à l'émission de particules fines, estimet-t-il.

ENRO 2 ANTI 90

Les partisans de Debout la France prennent cette proposition comme une nouvelle forme de racket envers les conducteurs. Car si la limitation de vitesse est abaissée, le prix du péage entre Valence Nord et Valence Sud reste le même... et continuera d'augmenter dans les prochaines années.

Pour l'heure, la mesure n'est pas encore applicable : la circulaire de la ministre de l'environnement, Ségolène Royal, autorisant la baisse de la vitesse sur l'A7, n'est toujours pas arrivée à la préfecture de la Drôme.