Société

Ils s'opposent à la fermeture annoncée de 3 bureaux de Poste lavallois

Par Marion Dambielle-Arribagé, France Bleu Mayenne jeudi 20 avril 2017 à 17:06

Le bureau de Poste Magenta, situé en face de la gare, est l'un des 3 menacés de fermeture
Le bureau de Poste Magenta, situé en face de la gare, est l'un des 3 menacés de fermeture © Radio France - Marion Dambielle-Arribagé

A l'appel de la CGT, de Sud et du Collectif de Défense des Services Publics en Mayenne, une trentaine de personnes se sont rassemblées jeudi matin devant le bureau de Poste Magenta, en face de la gare.

Trois bureaux de Poste devraient fermer leurs portes dans les mois qui viennent à Laval : celui du Théâtre, celui du Bourny, et celui de la gare (Magenta). Soit la moitié des bureaux de Poste lavallois ! Seuls les bureaux du centre-ville (place du 11 novembre), Mendès France et Saint-Nicolas resteraient ouverts.

10 000 habitants des Pommeraies privés de bureau de Poste

"On se bat pour que ce maillage territorial reste", explique Michèle Blot, secrétaire départementale de la CGT Fapt. "Si le bureau Magenta ferme, ce sont 10 000 habitants des Pommeraies qui vont se retrouver sans véritable bureau de Poste de proximité. On réclame que la Poste installe un bureau de Poste dans la gare, pour remplacer le bureau Magenta, puisque c'est un quartier en plein développement. Et un autre bureau dans le quartier Ferrié, car sinon tout ce côté-là de Laval n'aura plus rien en service public postal."

Jean-Luc, retraité lavallois, est venu en tant que simple usager pour défendre le service public : "S'ils ferment ce bureau là, où vont aller les habitants des Pommeraies ? Au centre-ville ? Ils vont être débordés là-bas ! Et ils vont nous dire d'aller sur les machines automatiques pour affranchir notre courrier. Moi je refuse à chaque fois. Je veux pouvoir parler à un être humain. Aujourd'hui ils sont en train de casser tous les services publics !"

Des Relais Postes Urbains à la place des bureaux

La direction justifie ces fermetures en expliquant que depuis une dizaine d'années, la Poste est confrontée à une baisse du volume du courrier et de la fréquentation de ses bureaux. Autre chiffre avancé : les 2/3 des clients viennent pour du courrier ou des colis : des opération qui peuvent facilement être faites ailleurs, estime la Poste. Dans des Relais Poste Urbains, par exemple. Il s'agit d'espaces aménagés dans des commerces, comme le carrefour City de l'avenue Robert Buron : ces relais permettent d'affranchir du courrier, mais n'assurent pas tous les services qui étaient proposés dans les bureaux de Poste, comme les services bancaires. D'après les syndicats, la Poste entend passer de 7000 bureaux actuellement, à 4000 d'ici 2020.