Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Un rassemblement contre l'islamophobie à Montpellier

-
Par , France Bleu Hérault

Une centaine de personnes se sont réunies dimanche 24 octobre à Montpellier pour dénoncer l'islamophobie.

Les manifestants voulaient alerter contre la montée de l'islamophobie et la stigmatisation du voile
Les manifestants voulaient alerter contre la montée de l'islamophobie et la stigmatisation du voile

Montpellier, France

"Ils veulent nous diviser", souffle Afida, 29 ans, venue avec ses enfants. Ils étaient une petite centaine rassemblés place de la Comédie puis la Préfecture pour dénoncer le climat islamophobe en France, à l'appel d'un collectif de citoyens musulmans de Montpellier. "Le problème principal ce n'est pas l'islam, ce ne sont pas les femmes voilées, l'enjeu c'est le chômage, le travail, poursuit la jeune femme. Pourtant on doit se battre tout le temps, se justifier sur tout". 

Devant la Préfecture, José-Luis, qui manifestait la veille contre les violences sexistes et sexuelles, dénonce un "racisme d'État". Il pointe notamment du doigt l'interdiction des signes religieux en sortie scolaire votée il y a quelques semaines au Sénat. "L'islamophobie touche beaucoup les femmes, notamment dans le travail", explique-t-il.

Les femmes qui portent le voile en première ligne

Selon une enquête récente, un musulman sur quatre a été exposé à une agression verbale au cours de sa vie, alors que 37% des femmes portant le voile ont été exposées à des injures

Au quotidien, Naouel, mère de famille qui porte le voile doit affronter regards en biais, insultes, et parfois jusqu'aux crachats. "L’islamophobie je la vie dans toute sa complexité, celle de trouver un travail en gardant mon voile par exemple, raconte cette assistance maternelle. On m'a dit « rentre dans ton pays ». Et des mamans ont osé me dire « surtout pas une femme comme vous ». On stigmatise la personne par le tissu qu'elle a sur elle."

Pour Afida aussi, le port du voile a multiplié les propos insultants. Il y a 6 ans, elle travaille dans le commerce, elle ne porte pas encore le voile. "Le jour où j'ai changé pour le porter, ça a surpris tout le monde, mon mari le premier. Mais surtout ça été compliqué avec les collègues, ils me faisaient des remarques, ils me disaient que j'étais plus jolie avant. C'est là que j'ai commencé à prendre conscience de l'islamophobie...mais alors là, aujourd'hui c'est l'apothéose, ça n'a été que de pire en pire"

  - Aucun(e)
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu